europe

Les 19, 20 et 21 octobre, à Valence (Espagne), se tenait le 3e Sommet annuel des signataires du ​Pacte de Milan, lequel exprime une volonté politique claire d’aller vers des systèmes alimentaires territoriaux durables et a déjà été signé par plusieurs villes françaises.
France urbaine s'est notamment rendue à l'une des réunions organisées dans le cadre de ce sommet, le "Meeting of City food Networks". De nombreux réseaux et associations, nationaux et internationaux, étaient ainsi réunis, afin de soulever plusieurs questions de fond, au premier rang desquelles la place des villes et de l'agriculture urbaine dans la Politique agricole commune (PAC) ou la pertinence de la mise en place d'une réglementation de l'agriculture urbaine à l'échelle européenne.
Les participants se sont également - et surtout - interrogés sur la méthode de travail à adopter afin de parvenir à un approfondissement de la coopération entre les villes et les réseaux de villes qui se sont saisis du fait alimentaire et du développement de véritables stratégies territoriales en la matière.

dans 

La politique européenne de cohésion apporte depuis plusieurs années un soutien financier à l’ensemble des territoires (27 milliards d’euros pour la période 2014-2020). Dotée de 351,8 Milliards d’euros pour la période 2014-2020, soit plus du tiers du budget communautaire, cette politique bénéficie à tous les citoyens européens à travers des projets cofinancés par ses trois instruments financiers que sont le Fonds européen de développement régional (FEDER), le Fonds social européen (FSE), et le FEADER et le FEAMP.

Alors que les discussions autour de la prochaine période de programmation (2020-2027) ont débuté, l’avenir de la politique de cohésion fait l’objet de nombreuses incertitudes en Europe voire d’oppositions. Brexit, montée des nationalismes, élections à venir en Allemagne, réflexions pour un possible nouveau projet européen autour de l’axe franco-allemand … Autant d’incertitudes qui, aujourd’hui, nuisent à la visibilité, à moyen et long termes, du budget européen et du maintien des fonds structurels au bénéfice des territoires.

Pour objectiver les termes du débat à venir, le pôle Joubert Europe (France urbaine, AdCF, Fnau, ANPP) a réalisé une enquête à destination de l’ensemble de ses membres intitulée  :
« Politique de cohésion : bilan et perspectives ».

Constatant que les sujets européens trouvaient assez difficilement leur place dans le débat public, notamment dans les médias,  Laurence Aubron, journaliste, a créé il y a dix ans le projet « EuradioNantes » (association loi de 1901). L’objectif : une ligne éditoriale qui place les sujets européens au cœur de la programmation. 

Sur la base de cette expérience réussie, le média « Euradio » va être déployé sur les territoires, grâce à la radio numérique terrestre présente sur tout le territoire dès cette année 2017. Il prendra la forme d’un réseau de radios installées dans treize grandes régions françaises.

Généraliste et citoyen, il défendra une approche ouverte et décloisonnée des questions européennes, offrant à l’auditeur une information plurielle sur la vie politique, sociale, économique et culturelle du continent et de ses habitants.

dans 

Avec 27 milliards d’euros pour la France sur la période 2014-2020, la politique européenne de cohésion apporte depuis plusieurs années un soutien financier à l’ensemble des territoires et appelle à un suivi attentif des associations d’élus.

Alors que les discussions autour de la prochaine période de programmation (2020-2027) ont débuté dans un contexte politique délicat, l’avenir de la politique de cohésion fait l’objet de nombreuses incertitudes en Europe voire d’oppositions entre les différents Etats.

Aussi, pour aider les collectivités urbaines à peser davantage dans le débat en cours et à venir, le pôle Joubert Europe (France urbaine, l’AdCF, et la Fnau), en partenariat avec l’ANPP, lance une vaste enquête à destination de l’ensemble de ses membres intitulé « Politique de cohésion : bilan et perspectives ».

C'est sur le thème « L'emprunt des grandes villes, métropoles et grandes communautés dans le contexte de taux d'intérêt négatifs » que France urbaine et Finance active proposent une vidéo conférence qu'il sera possible de suivre en direct (*) le jeudi 23 juin à 9 h 15.