TOULOUSE : UNE MUTUELLE COMMUNALE POUR ENDIGUER LE RENONCEMENT AUX SOINS DES SENIORS

Comment la 4e ville de France endigue le renoncement aux soins de ses seniors

mptmksian2nfbtaodfllmuxa788ojgudjgczfjbn

Comment la 4e ville de France endigue le renoncement aux soins de ses seniors

La Mairie de Toulouse a négocié pour ses administrés les plus âgés et les moins aisés (+de 60 ans aux revenus inférieurs à 1800 euros nets par mois), une mutuelle communale. Le dispositif, déjà adopté dans plus de 5 000 communes permet aux souscripteurs de réaliser des économies de près de 30% par rapport aux prix du marché. Une somme considérable pour les petites retraites.

Un non-recours aux droits et des difficultés d’accès aux soins chez les seniors les plus modestes

Aujourd’hui, force est de constater que les seniors sont tout particulièrement concernés par le renoncement aux soins. Avec l’âge, le besoin de traitements augmente. Du fait de la progressivité des tarifs liée à l’âge, le coût des complémentaires est également majoré. Dans le même temps, le passage à la retraite prive les anciens salariés de la participation de leurs employeurs à ces frais ou des tarifs collectifs d’entreprise dont ils ont jusque-là bénéficié. La complémentaire santé pèse alors lourd dans le budget des retraités et parfois chez les moins aisés, n’y entre plus du tout. À ces enjeux financiers s’ajoute un manque d’information et d’accompagnement sur un sujet perçu comme complexe. Le résultat en est une difficulté croissante d’accès aux soins et une baisse du pouvoir d’achat conséquente pour cette partie de la population pourtant fragile. Pour y remédier, la Mairie de Toulouse propose ainsi depuis le début de l’année l’adhésion à la mutuelle communale pour les seniors éligibles et qui le souhaitent.

Contact presse :
Malika Bêche-Capelli 06 47 27 74 29

Skip to content