Actualité

FRANCE URBAINE ET SES PARTENAIRES PRÉSENTENT AU SIMI LEURS TRAVAUX SUR LES 25 LIEUX QUI FONT L’INDUSTRIE EN FRANCE

L’industrie n’est pas qu’une addition d’usines mais la traduction concrète de dynamiques produites par les écosystèmes territoriaux : c’est sur la base de cette conviction que France urbaine, le groupe Patriarche et JLM Conseils, en partenariat avec la Banque des Territoires, travaillent à l’édition d’un nouvel ouvrage consacré à 25 lieux qui font l’industrie en France.

simi

À l’occasion du SIMI, salon de l’immobilier qui s’est récemment tenu à Paris, les co-auteurs de l’ouvrage ont présenté les premiers enseignements de leurs travaux.
À l’appui de cette intervention, Gérald Cohen, co-fondateur du KM0 à Mulhouse et Steven Perron, président de la foncière Magellan et pilote de l’opération Les Forges de Batignolles à Nantes, ont témoigné de leurs expériences respectives.

Quelques traits communs à ces deux projets et représentatifs des lieux visités et renseignés en vue de la publication :

ces lieux sont positionnés sur la génération de nouvelles dynamiques industrielles mais puisent leur positionnement dans une histoire forte :

KM0 est le lieu de naissance d’Alstom et d’Alcatel, les Forges nantaises furent longtemps un site majeur de construction de locomotives ; les racines industrielles sont propices à de nouvelles incubations, et les grandes entreprises industrielles inscrites dans les territoires urbains sont à la recherche de ces lieux d’éclosions de nouvelles aventures entrepreneuriales, notamment celles qui se positionnent dans des logiques d’innovation ouverte,

ces lieux sont en ville, desservis par les transports collectifs, proches d’habitations et de services :

ces proximités bonifient l’attractivité des sites, elles sont essentielles pour faire venir et rester les jeunes entrepreneurs, pour donner à voir l’économie productive et redorer son image ; elles supposent également, de la part des porteurs de projet, une capacité à interagir, concerter et communiquer avec les riverains ; elles ont aussi un coût, celui de la densité, de la réhabilitation de sites existants, de la cohabitation d’activités productives avec des usages plus tertiaires (bureau ou formation),

le partenariat public-privé est la clef d’un amorçage réussi des projets et de son intégration dans les écosystèmes locaux :

les deux sites sont implantés sur des territoires qui affichent et assument que l’industrie est pleinement partie prenante de leur stratégie de développement économique ; l’appui de la collectivité est essentielle sous l’angle urbanistique mais aussi pour faciliter et accélérer la mise en réseau des porteurs de projets avec les acteurs industriels déjà présents et actifs localement ; la connaissance fine des écosystèmes est d’ailleurs la condition sine qua non d’une réplicabilité de ces projets,

la mixité des fonctions et des acteurs présents est un défi indispensable :

il s’agit de faire cohabiter des activités productives avec des espaces d’incubation-accélération de nouveaux procédés industriels, avec des lieux de formation, des bureaux et des services. Dans les deux lieux, « l’alchimie » évoquée par Steven Perron, se joue aussi sur l’intégration d’une fonction événementielle qui permet d’incarner le renouveau de l’industrie dans les villes.

“Nous sommes un outil d’aide à la transformation des territoires”, a conclu Gérald Cohen.

L’ouvrage « 25 lieux qui font l’industrie en France » sera publié au printemps prochain.

Skip to content