Travaux

Présenté le 6 avril dernier à Dijon, en clôture des journées nationales de France urbaine, le Pacte pour une nouvelle politique de cohésion urbaine et sociale initié par France urbaine et l’AdCF entre dans une nouvelle phase, plus concrète et opérationnelle : celle de sa signature effective par les maires de grandes villes et président(e)s de communautés et métropoles volontaires. Un courrier de Jean-Luc Moudenc et Jean-Luc Rigaut, respectivement présidents de France urbaine et de l’AdCF a été adressé aux adhérents des deux associations, avec un site créé à cet effet : www.pacte-cohesion-urbaine.fr

Dans le cadre de ses actions à l’international, France urbaine a reçu, le lundi 16 avril, une délégation  Sud-coréenne composée d’une vingtaine de représentants principalement issus du ministère de l’intérieur, pour une matinée d’échanges et de travail.

Régulièrement sollicitée par des partenaires étrangers, France urbaine veille à développer des relations avec les associations de collectivités étrangères, conformément aux engagements relevant de la convention de partenariat qui unit l’association et le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères.

Françoise Nyssen, ministre de la culture, a lancé le 29 mars 2018 à la Grande Halle de la Villette son plan « Culture près de chez vous », qui sera l’un de ses outils visant à lutter contre la ségrégation culturelle. Doté d’un budget de six millions et demi d’euros et qui devrait monter à dix millions d’ici 2022, ce plan vise à développer l’offre culturelle dans les territoires les plus éloignés, ou bénéficiant d’une moindre couverture culturelle.

La mission d’information créée par la commission de la Culture du Sénat sur le mécénat culturel auditionnait, le 17 avril, les associations d’élus afin de recueillir leurs points de vue sur ce dernier, et ce dans un contexte budgétaire de plus en plus contraint. De nombreuses questions ont ainsi été soulevées par Maryvonne Blondain et Alain Schmitz, respectivement présidente et rapporteur de la mission : quelles sont les actions se prêtant le plus spécialement à ce type de financement ?

Présent autour d’une table ronde réunie pour tenter de faire émerger une cohérence de la politique de l’éducation artistique et culturelle (EAC) tant dans les objectifs fixés que dans sa gouvernance, l’Etat était représenté dans ses deux déclinaisons éducative et culturelle, respectivement par Frédérique Alexandre-Bailly, rectrice de l’académie de Dijon, et Isabelle Chardonnier, cheffe du département de l’action territoriale du Ministère de la culture.

Olivier Bianchi, maire de Clermont-Ferrand, président de Clermont Auvergne Métropole et coprésident de la commission culture de France urbaine, représentait avec Arnaud Robinet, maire de Reims, et Anne Brugnera,