Travaux

Jeudi 5 octobre, France urbaine était auditionnée par Mohammed Laqhila, député (MoDem) des Bouches-du-Rhône et rapporteur de la mission Cohésion des territoires pour le projet de loi de finances (PLF) 2018 et Annaïg Le Meur, députée (LREM) du Finistère. 

Largement consacrée aux politiques urbaines et menée conjointement avec l'association Ville & Banlieue, représentée par Marc Goua, maire de Trélazé, cette audition a permis à Emmanuel Heyraud, directeur cohésion sociale et développement urbain à France urbaine, se faisant le porte-parole des élus urbains, de dresser le constat d'une situation alarmante dans certains quartiers populaires, à l’aune notamment des taux de chômage, de délinquance et d’échec scolaire. Il a également été souligné que, sans augmentation du budget alloué par l'Etat à la politique de la ville, dans sa dimension tant urbaine, sociale que citoyenne, les résultats attendus en termes de mixité, de désenclavement, d’insertion par l’activité économique et d’accès à la formation ne pourront se concrétiser.

Dès la semaine du 9 octobre, les députés de la commission finances vont commencer à examiner deux des trois textes financiers dont il est prévu que l’examen parlementaire ne s’achève que le 22 décembre (le 3ème texte est le projet de loi de finances rectificatif 2017 qui sera présenté en conseil des ministres dans un peu plus d’un mois). Plus précisément, la commission des finances de l’Assemblée nationale examinera mardi 10 octobre la première partie du Projet de loi de finances (conditions générales de l’équilibre financier) ; elle aura préalablement débattue du projet de loi de programmation (PLPFP). Deux textes dont certaines dispositions posent sérieusement question…

Dans le prolongement de la signature de son pacte métropolitain d’innovation, porté notamment par France urbaine, la métropole du Grand Paris vient de signer avec la ville de Paris et l’Association des maires ruraux de France une déclaration pour la résilience et la transition écologique des territoires. Partant du constat que le développement des villes et des campagnes s’est longtemps poursuivi séparément, les trois signataires viennent de s’engager dans un programme de travail ambitieux à travers un pacte de coopération territoriale.

Bordeaux Métropole a organisé mercredi 4 octobre 2017 un séminaire « Bordeaux Métropole coopérative » portant sur les  coopérations territoriales. A cette occasion la métropole a signé un protocole d’accord avec la communauté d’agglomération du Libournais (Cali), deux territoires qui entretiennent des liens étroits et qui ont la ferme volonté de travailler ensemble autour de plusieurs politiques publiques.

France urbaine, partenaire depuis plusieurs années de l’AFIGESE, était présente aux assises qui se sont tenues les 28 et 29 septembre derniers à Biarritz. L’occasion de réfléchir à la thématique suivante : « les nouveaux territoires, moteurs du développement local ».
C’est avec le groupe de travail « fiscalité et dotations », piloté par Christelle Gaucher, chef de service fiscalité et dotations de la communauté d’agglomération du Pays Basque, que ce partenariat est particulièrement actif et illustre parfaitement les relations de confiance et le rapport gagnant-gagnant entre les deux entités, permettant à France urbaine de bénéficier de l’expertise technique de l’AFIGESE.