A la Une
dans 

Près d’un an jour pour jour après le lancement de la concertation qui visait à remodeler la gouvernance du sport, les différentes parties prenantes ont symboliquement officialisé le rapport de cette nouvelle gouvernance mardi 20 novembre dernier, à l’occasion du Salon des maires et des collectivités locales (SMCL) organisée par l’AMF.

 

L’adoption du PLF 2019 en première lecture à l’Assemblée nationale le 20 novembre constitue une étape majeure du marathon parlementaire qui se poursuit désormais au Sénat (la première partie va être discutée en séance publique les 23 et 24 novembre).

Les présidents de France urbaine et l’AdCF, Jean-Luc Moudenc et Jean-Luc Rigaut ont rencontré, mardi 6 novembre dernier, Julien Denormandie, ministre auprès de la ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, chargé de la Ville et du Logement. L’occasion de revenir sur les suites à donner au pacte de Dijon et les conditions d’application sur les territoires de la loi ELAN, récemment adoptée au Parlement.

Plus de 300 élus municipaux tunisiens et français étaient réunis à Tunis, du 19 au 21 octobre 2018, pour le premier sommet franco-tunisien des élus municipaux. Si la coopération franco-tunisienne est l’une des plus dynamique aujourd’hui, la tenue de ce sommet, organisé au lendemain de l’adoption de la nouvelle Constitution et des premières élections municipales libres en Tunisie, en mai 2018, a marqué  une nouvelle étape dans le renforcement des relations entre la France et la Tunisie, comme en témoigne la forte mobilisation des élus.

Après  un premier déplacement du président de France urbaine, Jean-Luc Moudenc, à Tunis, en mars 2018,  l’association s’est mobilisée pour cette rencontre à l’instar de nombreuses villes membres de l’association telles que  Paris, Toulouse, Dunkerque, Grenoble, Saint-Etienne, Nice, Brest, La Rochelle, Strasbourg, Mulhouse ou encore Marseille. 

A l’aune des priorités de France urbaine, dégagées les 9 (commission finances) et 10 octobre (conseil d’administration de l’association), le regard que l’on peut porter sur le texte de Projet de loi de finances pour 2019 (PLF), adopté par les députés mardi 23 octobre en première lecture, s’avère très mitigé. Certes, il ne s’agit que de la première partie du texte (relatives aux ressources), mais alors que l’examen des dispositions de la seconde partie concernant les finances locales est imminent, il est intéressant de dresser un premier bilan.