A la Une
dans 

Lors de son discours prononcé à l’occasion de la Conférence nationale des territoires du 17 juillet 2017, le Président de la République a notamment développé sa vision d’une République des territoires.

En vue de l’examen en commission du projet de loi constitutionnelle, cette semaine et la suivante à l’Assemblée nationale, France urbaine a, avec l’AMF, l’AdCF, Villes de France et l’APVF, adressé un courrier aux députés afin de les inciter à soutenir les amendements de Christophe Jerretie et Charles de Courson visant à inscrire l’autonomie fiscale du bloc local dans la Constitution.
 
En effet, aujourd’hui, si l’autonomie financière, seule à figurer dans la Constitution, s’élève à 68,6% pour le bloc local en 2015, le ratio d’autonomie fiscale – au sens strict – de ce même bloc local est de 41,1%. Ainsi, et parce que nous souhaitons que la décentralisation soit confortée, nous appelons à davantage d’autonomie et de responsabilité. L’affermissement et la protection de notre autonomie fiscale, seule à même de garantir un lien fort et durable entre les citoyens-contribuables et leurs représentants est, de ce point de vue indispensable.

Jean-Michel Blanquer, le ministre de l’Education nationale, a reçu une délégation de France urbaine le 12 juin 2018. Composée du président de France urbaine, Jean-Luc Moudenc, de François Cuillandre, maire de Brest et président de Brest Métropole, d’Emmanuelle Cuny, adjointe au maire de Bordeaux et de Patrick Bloche, adjoint à la maire de Paris, la délégation était venue porter la voix des adhérents de France urbaine sur tous les sujets éducatifs du moment, le premier desquels étant ses inquiétudes sur les conséquences financières de l’abaissement de la scolarité obligatoire à trois ans.

dans 

France urbaine se mobilise pour le don de sang en France !

Donner son sang est un acte citoyen et solidaire qui permet de soigner, chaque année, 1 million de malades. Sensible à cette cause, France urbaine s’empare de l’opération #MissingType qui consiste à masquer les lettres « A, B, O » correspondant aux lettres des groupes sanguins.

Du 11 au 17 juin, France urbaine vit à l’heure de #MissingType et masque les lettres « A, B, O » de son logo.

Ayant acté qu’un des scénarios du rapport Richard/Bur correspondait à l’architecture en faveur de laquelle le Comité des finances locales s’était prononcé –à savoir : le transfert du foncier bâti des départements au bloc communal et un transfert de TVA en complément- le CFL avait décidé le 22 mai 2018 de s’autosaisir de la question, d’apparence technique, mais ô combien politique, des modalités de ce transfert. Ce qui fut fait le 5 juin dans un format (très) réduit en « groupe de travail ».