Share

Logement : les candidates et candidats à la Présidentielle et leurs représentants auditionnés

09/03/2022

L’Union sociale pour l’habitat, la Fondation Abbé Pierre, la Fédération française du Bâtiment, France urbaine et Intercommunalités de France, rassemblés dans le cadre de l’« Alliance pour le logement, grande cause nationale du quinquennat », ont formulé 21 propositions articulées autour de 7 axes. Le 9 mars à Paris, ils auditionnent les candidates et candidats à l’élection présidentielle et leurs représentants sur ces propositions et plus largement sur la question du logement.

Nous vivons aujourd’hui une crise du logement, qui risque d’aller en s’aggravant.

Face à ce constat auquel on ne peut se résoudre, l’Union sociale pour l’habitat, la Fondation Abbé Pierre, la Fédération française du bâtiment, France urbaine et Intercommunalités de France proposent 21 propositions, déclinées en 7 axes :

  1. Faire du logement un outil en faveur du pouvoir d’achat des ménages ;
  2. Augmenter la production de logements au service des besoins ;
  3. Simplifier les règles, décomplexifier l’action ;
  4. Renforcer le rôle du logement comme outil de lutte contre le réchauffement climatique ;
  5. Aider l’accès au logement des ménages, notamment les plus fragiles socialement et économiquement ;
  6. Faire du logement un outil d’aménagement du territoire ;
  7. Lutter contre la ségrégation territoriale.

Les candidates et candidats à l’élection présidentielle et leurs représentants sont auditionnés, aujourd’hui à Paris, sur ces propositions et plus largement sur leurs engagements en matière de logement, à l’occasion de « l’Alliance pour le logement, grande cause nationale du quinquennat ».

Pour Emmanuelle Cosse, présidente de l’Union sociale pour l’habitat : « La question du logement est un sujet de préoccupation pour des millions de nos concitoyennes et concitoyens, et il est donc à la fois indispensable et légitime que les candidates et candidats à l’élection présidentielle s’emparent de ce sujet, et surtout proposent des solutions. Ce sujet du logement est un sujet éminemment politique, et je me réjouis de le voir aujourd’hui porté à l’agenda électoral. »

Pour Catherine Vautrin, ancienne ministre, présidente du Grand Reims et co-présidente de la commission « Aménagement urbain, logement et habitat indigne » de France urbaine et Intercommunalités de France : « Les enjeux de logement sont au cœur du pacte républicain et de la solidarité nationale. Nos associations appellent les candidats à l’élection présidentielle à en faire une priorité. Elles plaident pour une nouvelle étape de décentralisation afin de garantir des politiques du logement et de peuplement équilibrées et bien ajustées aux besoins des habitants et des territoires dans leur diversité. »

Pour Olivier Salleron, président de la Fédération française du bâtiment : « Sur un certain nombre de sujets, nous sommes à la croisée des chemins. Alors que le prix de l’énergie flambe, quels moyens se donne-t-on pour réussir la transition écologique ? Comment répondre dans le même temps aux besoins en logement et à la nécessaire sobriété foncière, non pas conceptuellement mais au plus près du terrain ? Il s’agit d’enjeux majeurs, sur lesquels le débat doit porter dans le cadre de l’élection présidentielle. »

Pour Christophe Robert, Délégué Général de la Fondation Abbé Pierre « La question du logement doit retrouver dans le prochain quinquennat la place qu'il occupe dans les préoccupations de la population française. Pouvoir d'achat, amélioration des conditions de vie et de santé, lutte contre les exclusions et les inégalités, développement économique, transition écologique, mobilités professionnelles..., sont autant d'enjeux sur lesquels le logement représente un levier majeur d'action à mobiliser de manière ambitieuse. »
 

Paris, le 9 mars 2022

Il semble que votre navigateur ne soit pas configuré pour afficher les fichiers PDF. Télécharger Adobe Acrobat ou cliquez ici pour télécharger le fichier PDF.

Cliquez ici pour télécharger le fichier PDF.