Share

La Conférence sur l’avenir de l’Europe doit vivre et infuser dans les territoires

22/04/2021

Lors de la tenue de sa deuxième commission « Europe », le 14 avril 2021, les  élus des grandes villes, grandes agglomérations et métropoles, réunis au sein de France urbaine, ont marqué leur intérêt pour la Conférence sur l’avenir de l’Europe et se sont dit prêts à se mobiliser pleinement pour faire vivre le débat dans les territoires et porter les orientations souhaitées par les citoyens pour l’Union européenne.

La Conférence sur l’avenir de l’Europe doit être une étape décisive dans la construction du projet européen, appelant à la mobilisation de tous les acteurs, dont les élus locaux. Exercice de démocratie participative à l’échelle de l’union européenne, la Conférence sera officiellement lancée le 9 mai prochain à Strasbourg.
La plateforme de consultation numérique multilingue, ouverte depuis le 19 avril, peut d’ores-et-déjà être investie par les citoyens, qui peuvent soumettre leurs contributions, sur les nombreux thèmes proposés tels que la transition écologique, la santé, l’économie, la justice sociale et l'emploi, l’Europe et l’international, les valeurs et les droits, l'état de droit, la sécurité, la transformation numérique, la démocratie européenne, la migration, l'éducation, la culture, la jeunesse et le sport.

Parce que le futur de l’Europe doit s’écrire au plus près des citoyens, en proximité et en résonnance avec leurs aspirations, la mobilisation citoyenne passe naturellement par l’échelon local, par l’intermédiaire des maires et présidents d’agglomérations et métropoles, qui a développé son savoir-faire en matière de participation citoyenne.

Afin d’engager et d’entrainer une réelle réflexion sur l’Europe par et pour les citoyens dans les territoires, France urbaine entend :

  • créer des relations de travail étroites entre ses commissions « Europe » et « Dialogue citoyen » prochainement installée ;
  • poursuivre sa coopération avec ses partenaires du Pôle Joubert (Assemblée des communautés de France, Association Nationale des Pôles territoriaux et des Pays et Fédération nationale des agences d’urbanisme) ;
  • renforcer ses relations avec les réseaux existants à l’échelle européenne, tels que l’Association Française du Conseil des Communes et Régions d’Europe (AFCCRE) et Eurocities.

La Conférence sur l’avenir de l’Europe s’achèvera lors de la présidence française du Conseil de l’Union européenne au premier semestre 2022.

Pour Jeanne Barseghian, Maire de Strasbourg et co-présidente de la commission « Europe » de France urbaine : « Les élus urbains doivent être au cœur de la stratégie européenne pour dessiner son avenir. Porteuses de profondes transformations, les villes et métropoles sont les actrices d’une Europe qui doit montrer le chemin et répondre aux nombreux défis auxquels elle doit faire face. »

Magali Altounian, adjointe au Maire de Nice et co-présidente de la commission « Europe » de France urbaine, rappelle quant à elle le rôle essentiel des citoyens dans ce débat via le numérique : « Le numérique revêt une forte dimension citoyenne qui doit s’exprimer de l’échelon local aux instances européennes : la participation des citoyens est nécessaire car elle permet au projet européen de rester connecté aux attentes des territoires. Parmi les priorités affichées : un numérique plus durable, responsable et inclusif. »
 

PARIS, le 22 avril 2021

Il semble que votre navigateur ne soit pas configuré pour afficher les fichiers PDF. Télécharger Adobe Acrobat ou cliquez ici pour télécharger le fichier PDF.

Cliquez ici pour télécharger le fichier PDF.