Share
Economie des territoires
Enseignement supérieur et recherche
Tourisme

Vie étudiante, économie de proximité : France urbaine travaille au plus près des réalités locales

04/03/2021

La commission « Economie des territoires », réunie le 3 mars 2021, a consacré ses travaux aux dispositions permettant de soutenir concrètement les acteurs économiques des territoires urbains.

La commission « Economie des territoires » de France urbaine s’est réunie le 3 mars 2021 et a consacré l’essentiel de ses travaux aux dispositions permettant de soutenir concrètement les acteurs économiques des territoires urbains.
 
Des amendements facilitant la mise en œuvre du projet de loi « Climat et Résilience »
 
Les membres de la commission « Economie des territoires », co-présidée par Michèle Lutz, Maire de Mulhouse, et Anne Vignot, Maire de Besançon et présidente de Grand Besançon Métropole, ont examiné les articles du projet de loi « Climat et Résilience » consacrés au développement économique. Ils avancent des propositions permettant de les rendre plus facilement réalisables. Il s’agit notamment de préciser les conditions d’application de l’article 52 consacré à la limitation des implantations commerciales en zones non artificialisées et de permettre aux territoires de mettre en œuvre les inventaires parcellaires des zones d’activités, par l’article 53.
Au-delà de ces dispositions législatives, la commission a souhaité poursuivre ses travaux sur les outils opérationnels permettant l’évolution des zones commerciales actuelles et la densification des zones d’activités. Les propositions d’amendement portées par France urbaine seront complétées sur ces bases durant le parcours du projet de loi au Parlement.
 
Vie étudiante : les territoires aux plus près des populations fragilisées par la crise
 
Les participants aux travaux de la commission ont partagé les dispositions prises sur leurs territoires respectifs pour venir en appui aux étudiants en situation de fragilité. Ont notamment été évoqués :

  • le doublement des stages proposés aux étudiants par la Ville de Mulhouse ;
  • le Comité de site animé à Besançon par le Crous autour du « parcours de vie » des étudiants, permettant notamment la mise en place d’une plateforme de mise en ligne des propositions de stages par les entreprises ;
  • le renforcement du dispositif « Strasbourg Aime ses Etudiants » par le vote d’une enveloppe supplémentaire d’un millions d’euros en mars 2021 ;
  • la subvention exceptionnelle adoptée à Dijon (FAJ, FSL, accompagnement psychologique, soutien à la distribution de protections menstruelles, soutien aux actes de générosité des acteurs économiques…) ;
  • le remboursement des abonnements de transports collectifs par la Métropole Européenne de Lille.

 
Les membres de la commission se sont accordés sur la priorité donnée à la mise en œuvre et la coordination des mesures d’urgence à l’attention des étudiants. France urbaine poursuivra la diffusion des initiatives prises par ses membres. Ils ont également pris acte de l’accord de méthode conclu entre France urbaine et le Gouvernement et notamment des dispositions permettant de renforcer les synergies locales avec les dispositifs nationaux (France Relance, PIA4, Territoires d’Industrie…).
 
Economie de proximité : vigilance et mobilisation
 
Enfin, la commission s’est longuement penchée sur la situation de l’économie locale, abordant notamment les points suivants :

  • La réouverture des terrasses : les collectivités locales sont à la disposition de l’Etat et de ses représentants locaux pour permettre la tenue d’expérimentation dans ce domaine. L’anticipation et le pragmatisme seront la clé.
  • La situation de l’économie hôtelière : l’inquiétude est vive sur la situation des hôtels indépendants. Un partage sur les dispositions est à l’étude dans les territoires pour permettre leur survie. Membre du Comité de Filière Tourisme, France urbaine formulera ces inquiétudes auprès du Gouvernement.

 
La prochaine réunion de la Commission « Economie des territoires » est programmée le 7 avril 2021 à 10h.