Share
Enseignement supérieur et recherche

Universités et métropoles : un dialogue renforcé, des partenariats plus denses

02/09/2021

Pour la première fois, l’université d’été de la Conférence des Présidents d’Université (CPU) a accueilli, le 26 août 2021, les élus du « bloc local ».

Pour la première fois, l’université d’été de la Conférence des Présidents d’Université (CPU) a accueilli, le 26 août 2021, les élus du « bloc local », présidentes et présidents de métropoles (Montpellier), communautés urbaines (Dunkerque, Reims) ou communauté d’agglomération. Leitmotiv de ces échanges : partant de la dynamique des coopérations ponctuelles ou sectorielles engagées depuis plusieurs années et fortement renforcées pendant la crise sanitaire, universités et territoires urbains s’engagent actuellement dans des partenariats stratégiques et opérationnels plus complets et plus denses.

Les territoires urbains, bassins de vie « naturels » pour les universités

« Il n’y a pas de métropole créative, inspirante et dynamique sans université créative, inspirante et dynamique » a déclaré Johanna Rolland, présidente de France urbaine, en ouverture de ce temps d’échanges et de formation réciproque. Les étudiants, enseignants et chercheurs sont des acteurs à part entière des métropoles, nos collectivités doivent travailler avec eux pour penser et améliorer leur vie en ville, dans toutes ses dimensions ; l’intercommunalité représente le bassin de vie le plus pertinent pour ce travail.
 
Anne Vignot, Maire de Besançon, présidente de Grand Besançon Métropole et co-présidente de la commission « Economie des territoires » de France urbaine a mis l’accent durant son dialogue avec les présidents d’universités sur la nécessité pour les territoires et les universités de construire un projet stratégique partagé de façon à se tenir prêtes ensemble à répondre aux multiples appels à projets et sources de financement, notamment pour faire face aux enjeux d’aménagement, d’immobilier et de transition énergétique. En outre, à une époque où les croyances peuvent l’emporter sur les savoirs, l’université, qui reste un lieu essentiel de production et de diffusion de la science et de la connaissance, doit s’impliquer dans le débat local et participer, avec les collectivités locales, à la définition des solutions et projets des villes.

Une interface en attente de reconnaissance

Michaël Delafosse, Maire de Montpellier et président de Montpellier Méditarannée Métropole, s’est quant à lui concentré, en présence de la ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Frédérique Vidal, sur la vie étudiante, et notamment sur la santé des étudiants. Il a pu souligner combien la crise sanitaire, en impliquant pleinement les intercommunalités urbaines dans le soutien aux étudiants, en a fait des partenaires maintenant incontournables. Ce rôle de coordination et d’appui attend maintenant d’être reconnu et pérennisé.
 
Accueillant cette rencontre et ces échanges, Patrice Vergriete, Maire de Dunkerque et président de la communauté urbaine de Dunkerque, a souligné que le dépassement des frontières caractérise les universités autant que les intercommunalités ; les filières universitaires comme les compétences des collectivités locales sont trop segmentées, les intercommunalités placées aujourd’hui au cœur de l’aménagement du territoire et, de plus en plus, du lien social, du développement et des transitions, doivent être le pivot de relation entre universités et territoires.

 
Découvrez le discours d'introduction de Johanna Rolland :