Share
Politique de la ville
Mobilités

Se déplacer dans les quartiers populaires en 2021 : L’enjeu des mobilités et des politiques de cohésion urbaine et sociale

21/01/2021

Dans leur nouvelle étude, l’AdCF, France urbaine et Transdev proposent une analyse illustrée de la place et du rôle des mobilités aujourd’hui dans les quartiers populaires en France.

Avec l’étude « Quartiers populaires et politiques de mobilités : enjeux et retours d'expériences locales » l’AdCF-Intercommunalités de France, France urbaine et Transdev proposent une analyse illustrée de la place et du rôle des mobilités aujourd’hui dans les quartiers populaires en France.

Destinée aux acteurs locaux et nationaux de la politique de la ville et des mobilités, cette étude met en relief les éléments déterminants pour une appréhension fine des enjeux de transversalité des politiques publiques en ce début de mandat local 2020/2026. Elle entend montrer également que la diversité des projets en faveur des mobilités participe pleinement aux politiques de cohésion urbaine et sociale portées par les communautés et métropoles.

Alors que la mobilité « partout, pour tous » est affirmée par les récentes lois, qu’elle est considérée comme un levier structurant pour le développement des bassins de vie, ce sont encore aujourd’hui quelque 5 millions d’habitants de quartiers prioritaires ou de territoires concernés par la politique de la ville, pour qui se déplacer est une difficulté.
En 2021, la question de la mobilité reste donc pour les élus locaux, un enjeu fort du quotidien pour le désenclavement des quartiers prioritaires, pour l’accès à l’emploi, à la formation, aux services et loisirs, … et un défi particulier à mener en coopération avec les acteurs de mobilité.

Cette étude propose des repères et pistes de réflexion communes sur :

  • La poursuite du désenclavement des quartiers,
  • les freins à la mobilité des habitants des quartiers populaires,
  • la mobilité et le parcours vers l’emploi,
  • l’enjeu de coopération de l’ensemble des acteurs.

 
Conçue comme un guide, l’étude permet la mise en lumière d’initiatives et d’expérimentations variées menées sur le terrain pour répondre à ces besoins de déplacements au croisement des politiques de cohésion sociale et urbaine, d’accès à l’emploi, et plus largement de « droit à la ville ». La deuxième partie de l’ouvrage est ainsi consacrée aux stratégies et pratiques d’une dizaine de territoires :  Saint-Etienne Métropole, Toulouse Métropole, Orléans Métropole, Limoges Métropole, Nantes Métropole, Grand Verdun Agglomération, Dracénie Provence Verdon Agglomération, Pays de Saint-Omer agglomération, Seine-Eure agglomération, et la communauté de communes du Sud-Avesnois.