Share
Numérique et innovation

Résiliences et infrastructures numériques : France urbaine a pris part au comité de pilotage interministériel

28/05/2020

France urbaine a participé le 25 mai 2020 à un comité de pilotage dédié aux infrastructures numériques, mobilisant les associations d’élus et les opérateurs.

En présence des ministres Jacqueline Gourault, ministre de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales, Julien Denormandie, ministre auprès de la ministre de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales, chargé de la ville et du logement, Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie et des Finances et Cédric O, secrétaire d’Etat au numérique, un comité de pilotage dédié aux infrastructures numériques s’est tenu le 25 mai dernier, mobilisant également les associations d’élus et les opérateurs.

Ce comité de pilotage fait suite à l’interpellation commune des associations d’élus, qui ont massivement plaidé dans un courrier adressé à Jacqueline Gourault pour une accélération de la numérisation de la France afin de retrouver au plus vite le niveau de déploiement attendu, en amplifiant la construction des réseaux et en accompagnant techniquement et financièrement cet effort d’aménagement du territoire.

Les ministres se sont félicités du maintien et du bon fonctionnement des réseaux électroniques pendant la crise sanitaire, démontrant « la qualité et la résilience des réseaux », avec très peu de signes de saturation. Cependant, dans la suite du courrier des associations d’élus, ils ont rappelé la nécessité pour les opérateurs de massifier les déploiements fixes et mobiles et de respecter les engagements d’une « bonne » couverture fixe d’ici fin 2020, du très haut-débit en 2022 et de la fibre en 2025. Ils ont appelé à pouvoir disposer ces prochains jours de la part des opérateurs d’une feuille de route et d’un calendrier détaillés dans le cadre des déploiements fixes et mobiles.

Représentante de France urbaine, Karine Dognin-Sauze, adjointe au maire de Lyon et vice-présidente à la Métropole de Lyon en charge du Numérique et de l’Innovation, a rappelé que les enjeux d’infrastructures étaient liés au développement des usages et d’une culture numérique qui figureront comme l’une des principales priorités des prochains mois. Il est en ce sens nécessaire de couvrir très rapidement l’ensemble du territoire pour surseoir à certaines disparités mises davantage en lumière pendant la crise sanitaire. Patrick Chaize, sénateur de l’Ain et président de l’Avicca, a également mentionné les enjeux de l’adressage et de la Base adresse nationale (BAN). Les lacunes liées à l’adressage empêchent encore trop souvent le bon raccordement de domiciles.

France urbaine travaillera dans cette perspective à ce que les communes puissent disposer clairement et uniformément de la compétence pour la dénomination des voies et pour l’adressage.