Share
Europe et international

Présidence française du Conseil de l’UE : France urbaine entend s’impliquer activement aux côtés du Gouvernement

10/11/2021

Le secrétaire d'État chargé des Affaires européennes était l’invité du Conseil d’administration de l’association, le 9 novembre 2021.

Le secrétaire d'État chargé des Affaires européennes Clément Beaune était l’invité du Conseil d’administration de l’association le 9 novembre 2021. Cette rencontre faisait suite à la réunion avec le Bureau exécutif le 4 mai 2021, marquant le début d’un dialogue politique entre les élus et le secrétaire d’Etat. Cet échange en présentiel, avec la venue du Secrétaire d’Etat au siège de France urbaine, et par visioconférence, avec notamment la participation des deux co-présidentes de la commission « Europe », Jeanne Barseghian, Maire de Strasbourg et Magali Altounian, Adjointe au Maire de Nice.
 

La présidence française du Conseil de l’UE à l’ordre du jour

La France exercera la présidence tournante du Conseil de l’Union européenne du 1er janvier au 30 juin 2022 (ndlr : la dernière présidence française remonte à 2008), et ouvrira le trio de présidences qu’elle forme avec la République Tchèque (second semestre 2022) et la Suède (1er semestre 2023), un programme de travail commun est en préparation.
 
Les élus des grandes villes, agglomérations et métropoles ont ainsi pu échanger avec le secrétaire d’Etat Clément Beaune sur les dossiers clés des prochains mois concernant la préparation de la présidence française, et notamment l’appréhension du fait urbain et l’implication des territoires urbains. Clément Beaune a abordé plus spécifiquement trois axes qui sous-tendent les grandes priorités des villes que sont : le climat, le social et le numérique.
 
A également été évoqué le Sommet européen des régions et des villes qui se tiendra à Marseille les 3 et 4 mars 2022 sous l’autorité du Comité des Régions et des Villes ; la ville de Marseille et Aix Marseille Provence Métropole en sont partenaires. La présence du gouvernement français à cet évènement serait un signal fort pour appuyer l’agenda urbain et régional au niveau européen.
 
En mars dernier, a été installé un Comité transpartisan d’échanges et de suivi de la présidence française de l’UE, auquel participent des parlementaires européens et nationaux, des représentants des associations de collectivités territoriales, ainsi que le président de la délégation française du Comité européen des régions (l’assemblée de l’Union Européenne des représentants régionaux et locaux). France urbaine avait exprimé son souhait au secrétaire d’Etat le 4 mai de participer à ce comité, les grandes villes et agglomérations étant prêtes à se mobiliser, d’autant plus que la ville de Strasbourg aura un rôle clef en tant que capitale européenne et que la ville de Grenoble sera la « Capitale verte européenne » en 2022. Lors de l’échange du 9 novembre 2021, le secrétaire d’Etat a été vivement remercié pour avoir répondu favorablement à cette demande, Jeanne Barseghian a ainsi participé aux dernières réunions du 7 juin et du 27 septembre.

La présidence française de l’Union Européenne sera également l’occasion de parler d’Europe dans les territoires.


Les villes françaises, actrices de l’Europe

France urbaine souhaite renforcer le dialogue politique sur les sujets européens intéressant et concernant les territoires urbains (Pacte vert pour l’Europe, agenda urbain européen et nouvelle Charte de Leipzig, Europe sociale, numérique, plans de relance national et européen, mise en œuvre de la politique de cohésion européenne et des programmes européens…).
 
Il a été rappelé par les co-présidentes de la commission « Europe » que les membres de France urbaine sont également très mobilisés sur la citoyenneté européenne, la jeunesse (ndlr : 2022 sera l’Année européenne de la jeunesse) et la Conférence sur l’avenir de l’Europe en cours, qui peut aussi servir de dynamique dans le cadre de la présidence française de l’UE. Les conclusions de la Conférence sont attendues d’ici le printemps 2022 afin de fournir des orientations concernant l'avenir de l'Europe. Les résultats finaux seront présentés dans un rapport aux institutions européennes (Commission européenne, Parlement européen et Conseil de l’Union européenne), qui les étudieront afin de voir comment y donner suite. En outre, une plateforme numérique multilingue est accessible depuis le mois d’avril afin de permettre aux citoyens et autres acteurs de l'UE de contribuer à la Conférence.
 

Jeanne Barseghian et Magali Altounian, co-présidentes de la commission "Europe" de France urbaine

 

Une vision prospective de l’Europe

Les élus sont également attentifs à des aspects plus prospectifs au niveau européen, tel l’évènement proposé avec les associations du Pôle Joubert (composé de France urbaine, l’AdCF-Intercommunalités de France, l’ANPP et la FNAU) pour une labellisation par la présidence française de l’UE sur la commande publique durable et responsable, qui pourrait se tenir au printemps 2022 à Nice ; ou encore le sommet européen sur l’économie sociale et solidaire qui aura lieu les 17 et 18 février 2022 à Strasbourg, évènement labellisé par la présidence française.
 
Mais aussi l’intérêt particulier des membres de France urbaine pour la « Mission Ville » et l’appel à manifestation d’intérêt du programme Horizon Europe : « 100 villes climatiquement neutres et intelligentes d’ici 2030 » (attendu pour ce mois de novembre), qui comprend une forte dimension participation citoyenne. France urbaine rappelle toutefois l’importance de bien articuler le cadre national et le cadre européen afin de faciliter et accélérer la transition des villes .
 
Des attentes ont été exprimées s’agissant d’un potentiel plan de relance européen bis évoqué au printemps par le président de la République Emmanuel Macron, notamment concernant l’association des collectivités à la préparation et à la mise en œuvre, pour en assurer une opérationnalité plus grande au niveau des territoires.
 
La séquence sur les dossiers européens lors de la réunion du Conseil d’administration s’est achevée par un retour des co-présidentes de la commission « Europe » sur les priorités identifiées pour cette nouvelle mandature et les travaux conduits depuis son installation en février 2021.

 

Kader Makhlouf

Conseiller en charge de l’Europe, de l’International, de la Sécurité et des Stratégies alimentaires territoriales