Share
Sport

Plan « 5000 terrains de sport » d’ici 2024 : France urbaine salue le dispositif

21/10/2021

La commission « Sport » de l’association salue les annonces du ministère des Sports et veillera à l’assortir de propositions pour sa pleine réussite.

Le président de la République Emmanuel Macron avait promis le 13 septembre 2021, devant les médaillés olympiques et paralympiques de Tokyo, l’annonce d’un vaste plan d’équipements à l’horizon des Jeux de 2024. Accompagné de Roxana Maracineanu, ministre déléguée chargée des Sports et de Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education nationale, de la Jeunesse et des Sports, le chef de l’Etat a présenté, le 14 octobre dernier à Tremblay-en-France, les contours de ce plan qui vise à construire 5 000 nouveaux terrains de sport en France d’ici 2024, pour un budget de 200 millions d’euros auxquels s’ajouteront 50 millions d’euros supplémentaires, pour la rénovation thermique du bâti sportif.
 
Le Gouvernement « veut garantir l’accès de tous, partout, à la pratique d’une activité physique et sportive quotidienne ». Aussi, pour accompagner la création du Pass’Sport (allocation de rentrée sportive pour 5,4 millions d’enfants à hauteur de 100 millions d’euros), le renforcement de la place du sport à l’école (qui se traduit par 30 minutes d’activité quotidienne) et l’installation de savoirs sportifs fondamentaux, l’exécutif a souhaité voir se déployer des équipements innovants, de proximité, dans un contexte où le parc existant est saturé et/ou désuet.
 

Dojos, plateaux multisports, terrains de basket et bassins mobiles

Ainsi, 1 000 dojos et salles d’arts martiaux ou de boxe, 1 000 plateaux multisports, 500 terrains de basket et autant de padel ou encore 200 bassins mobiles pour apprendre à nager aux tout petits vont éclore dès 2022 dans les quartiers, zones rurales ou carencées de l’Hexagone et des territoires ultramarins.
 
Les collectivités territoriales et les associations sportives (fédérations, ligues, comités clubs) pourront proposer des projets de construction d’équipements que l’Etat financera a minima à 50% et jusqu’à 80% maximum du montant subventionnable. En Outre-mer, l’Etat pourra soutenir jusqu’à 100% du coût.
 
La construction de 5 000 nouveaux équipements d’ici 2024 a été saluée par la commission « Sport » de France urbaine qui s’est réunie le 21 octobre 2021, sous la co-présidence de Roselyne Bienvenu, Vice-présidente d’Angers Loire Métropole et Pierre Rabadan, Adjoint à la Maire de Paris, en charge du sport, des Jeux olympiques et paralympiques. Les collectivités territoriales métropolitaines, dont la participation financière se situera dans une tranche de 20 à 50% du montant global, veilleront également à ce que ces nouveaux équipements soient assortis de projets d’utilisation qui profitent au développement de la pratique physique et sportive pour tous, avec une logique de ressources humaines qui nécessitera un investissement à long terme des collectivités.
 

Il semble que votre navigateur ne soit pas configuré pour afficher les fichiers PDF. Télécharger Adobe Acrobat ou cliquez ici pour télécharger le fichier PDF.

Cliquez ici pour télécharger le fichier PDF.