Share
Europe et international

PFUE : les grandes villes s’illuminent aux couleurs de l’Europe

08/01/2022

Les bâtiments publics emblématiques des grandes villes françaises se sont illuminés de bleu pour célébrer le début de la présidence française de l'Union européenne.

Après le mandat slovène, qui s’est achevé le 31 décembre 2021, la France a pris pour six mois la présidence du Conseil de l'Union européenne. A cette occasion, le 1er janvier, les bâtiments publics emblématiques des grandes villes françaises se sont illuminés de bleu.
 


Les grandes villes se mobilisent !

Afin de célébrer ce moment exceptionnel, partout en France des villes ont illuminé des bâtiments emblématiques aux couleurs de l’Union européenne, dont Amiens, Angers, Bordeaux, Brest, Caen, Clermont-Ferrand, Le Havre, Lille, Limoges, Marseille, Metz, Montpellier, Mulhouse, Nancy, Nantes, Nice, Nîmes, Orléans, Paris, Reims, Rennes, Rouen, Saint-Denis, Saint-Etienne, Strasbourg, Toulon, Toulouse, Tours et Villeurbanne.

 

      
                                                                                Hôtel de Ville de Strasbourg                                                                                          Hôtel de Ville de Caen

À Paris, ce sont la Tour Eiffel, la cour du Palais de l’Elysée, l'Arc de Triomphe, les Invalides, le Quai d’Orsay, le Panthéon, le Louvre, l'Opéra Garnier, le Sacré-Cœur, Notre-Dame et le Sénat qui se sont teintent de bleu le 1er janvier. Parmi les ambassades françaises, celles de Berlin, Londres ou Copenhague se sont jointes à cette célébration.

Tout Eiffel

Première fois depuis 2008

C'est la première fois depuis 2008 que la France retrouve la présidence tournante de l'UE. Le chef de l'Etat Emmanuel Macron entend en faire un moment de promotion de l'Europe et d'accélération des décisions des 27 sur plusieurs sujets, comme la politique migratoire, la taxation carbone aux frontières européennes ou encore l'instauration d'un salaire minimum dans toute l'UE, alors que six pays n'en disposent pas.
Jusqu'au 30 juin 2022, date de la fin de son mandat, la France sera aussi chargée d'organiser et de présider les réunions, formelles et informelles, du Conseil de l'UE. En plus de l'aspect logistique, elle devra veiller au bon déroulement des débats et à l'application du règlement intérieur. Son rôle est également représentatif puisque la France incarnera le Conseil auprès des autres institutions de l'Union européenne, notamment auprès de la Commission et du Parlement. C'est la République tchèque qui prendra le relais à partir du 1er juillet 2022.