Share
Alliance des territoires

Olivier Landel : "Pour France urbaine, un territoire attractif est un territoire vivable, soutenable et inclusif"

30/06/2020

Retrouvez l'entretien accordé par le Délégué général de France urbaine à Confinews, le 29 juin 2020.

France urbaine regroupe les grandes villes de France, les métropoles, les communautés urbaines et les communautés d’agglomération, et représente plus de 2000 communes. Ces territoires représentent 60% de l’investissement public.  Vous allez être un acteur majeur de la relance. Quels seront pour vous le cadre et les thèmes de cette relance ?

Vous avez raison, la relance ne peut se faire sans les collectivités et encore moins, sans les grands territoires urbains qui représentent en effet 60% de l’investissement public. La crise a engendré de lourdes conséquences aussi bien sanitaires, économiques que sociales et le pays aura besoin de toutes les forces vives pour reconstruire et relancer la machine. Et ce, d’autant plus que les collectivités locales ont montré leur capacité à agir dans l’urgence.
La reprise progressive de l’activité, à court terme, et l’exercice du nouveau mandat municipal et intercommunal qui va s’ouvrir, doivent être l’occasion pour tous d’être résolument au rendez-vous de l’action et de la mise en œuvre. L’orientation de l’économie vers le décarboné, le développement des circuits courts, la résilience… La crise doit être un accélérateur de ces évolutions. Il sera essentiel, par ailleurs, d’avoir la capacité de gérer des crises successives dont on ne sait pas quel en sera le générateur. Le réchauffement climatique peut avoir des conséquences multiples : la montée des eaux, une canicule, des problèmes respiratoires du fait de la pollution… Mais l’une des conditions à une bonne appréhension de ces enjeux tient à la capacité financière des territoires. Sans moyens, il sera difficile de porter ces changements.

La reprise progressive de l’activité et l’exercice du nouveau mandat municipal et intercommunal vont entraîner la mise en œuvre de nouvelles politiques territoriales. Quelles sont d’après vous les nouvelles attentes de nos concitoyens dans ces territoires urbains ?

En réalité, les villes sont en constante évolution et sont très souvent les territoires les plus innovants et les plus allants pour se réinventer en permanence. L’innovation et l’adaptation sont au cœur de leur ADN car les urbains sont exigeants. C’est une bonne chose ! Les citoyens urbains souhaitent, à juste titre, des villes prenant en compte encore davantage les enjeux environnementaux, climatiques et énergétiques. Des villes durables, favorisant la production et l’alimentation locale, capables de lutter contre la pollution, d’atténuer, mais aussi d’adapter ses infrastructures au réchauffement climatique, de poursuivre le « verdissement » d’un certain nombre de politiques publiques telles que l’économie, le logement, ou les transports.
Ils souhaitent aussi des villes accessibles et solidaires, favorisant la mixité sociale et luttant contre toutes les formes d’exclusion et de précarité, qu’elle soit économique, énergétique, immobilière, alimentaire, numérique ou d’emploi.
 

Propos reccueillis par Brice SOCCOL/ Confinews.