Share
Santé

Olivier Landel : « Il n’y a pas de répartition claire et anticipée des doses par centre de vaccination »

28/01/2021

Le Délégué général de France urbaine a accordé un entretien à Objectif Métropoles de France.

Les élus locaux se plaignent d’informations contradictoires sur la vaccination. L’Etat manque-t-il de transparence ?

Il y a une double réalité. Le gouvernement fait des efforts pour rendre les choses transparentes et disponibles et en même temps des rumeurs circulent dans les médias. Du coup, les élus sont pris entre deux feux. Cela génère des incompréhensions locales, et chacun se pose des questions légitimement. On entend que les vaccins sont là et que tout le monde va pouvoir se faire vacciner mais, de façon officielle, on a seulement connaissance d’un fichier Excel avec un nombre de doses réparties sur quelques centaines de sites de livraison sans plus de précision. C’est compliqué d’avoir une information fiable dans cette période. Cela ne veut pas dire qu’elle n’existe pas. Il faut faire le tri. Tout cela crée de la confusion.

Alors ce n’est qu’une question de communication ?

Non. France urbaine a jugé utile d’adresser hier un courrier au Premier ministre afin d’avoir les précisions qui nous manquent, tant sur la répartition que sur le calendrier. On sait comment ça se passe au niveau départemental mais pas au niveau municipal. Il n’y a pas de répartition claire et anticipée par centre de vaccination. On comprend toutefois qu’il était difficile de la faire jusqu’à présent puisque les centres de vaccination n’existaient pas.

Entretien réalisé par Sébastien FOURNIER/ Objectif Métropoles de France.