Share
3 questions à...
Politique de la ville

Nadia Hai : « Les quartiers ne doivent pas passer à côté de la reprise »

16/11/2021

Nadia Hai, Ministre déléguée chargée de la Ville, a accordé un entretien à France urbaine HEBDO.

FRANCE URBAINE : Quel bilan tirez-vous du comité de suivi du Comité interministériel des villes (CIV), qui s’est réuni pour la troisième fois à Rennes en octobre ? Qu’en attendez-vous ?
 
Nadia HAI : Après Nîmes et Clichy-sous-Bois, c’est déjà le 3ème comité de suivi du CIV présidé par le Premier ministre, accompagné de l’ensemble des membres du Gouvernement, pour s’assurer de la mise en œuvre rapide et territorialisée des engagements pris à Grigny le 29 janvier dernier. Pour mémoire, le CIV a décidé d’un investissement inédit de 3,3 milliards d'euros pour nos quartiers et leurs habitants. Pour la très grande majorité des mesures, les voyants sont au vert, avec une mise en œuvre effective et des résultats visibles sur le terrain. Par exemple, le bilan de l’opération "Quartiers d’été" a été dressé, avec un million de jeunes qui ont bénéficié d’activités en bas des tours et de sorties sportives et culturelles. La question de la prévention de la délinquance a également été centrale, dans le cadre de la signature du contrat de sécurité intégré de la Ville de Rennes, où nous avons déployé des « bataillons de la prévention », qui viennent compléter le renforcement des moyens de sécurité par des actions de prévention et de médiation.
 

"Pour la très grande majorité des mesures du CIV, les voyants sont au vert" Nadia Hai

La crise sanitaire entraîne de lourdes conséquences sociales, notamment pour les habitants des quartiers populaires. Comment faire en sorte que ces territoires ne soient pas les laissés-pour-compte ? 

N. H : Nous faisons le même diagnostic que France urbaine et que l’ensemble des élus locaux : la crise sanitaire a accentué les fragilités de nos quartiers. C’est pourquoi, dès le début de la crise, nous avons agi pour faire face à l’urgence, avec des actions menées en matière de continuité éducative ou encore d’aide alimentaire. Pour accompagner encore davantage les habitants des quartiers, nous avons lancé les Quartiers d’été à l’été 2020 (reconduit en 2021) à destination notamment de tous ceux qui n’ont pas pu partir en vacances, puis les Quartiers solidaires pour soutenir les associations de grande proximité. Nous avons alloué une prime spécifique de 1 500 euros aux entrepreneurs fragilisés par la crise. Par ailleurs, les habitants des quartiers ont pleinement bénéficié des amortisseurs sociaux exceptionnels mis en place par le Gouvernement, comme le soutien à l’activité partielle pour protéger leurs emplois. Alors que le pays sort progressivement de cette période de crise, notre objectif est maintenant que les quartiers ne passent pas à côté de la reprise. C’est pourquoi nous avons pris l’engagement que 1,1 milliard d’euros de crédits du plan France Relance bénéficient directement aux habitants des quartiers. Moins d’un an après le CIV, cet engagement est tenu !
 

"Nous faisons le même diagnostic que France urbaine: la crise sanitaire a accentué les fragilités de nos quartiers." Nadia Hai

En janvier 2021, France urbaine, l’AdCF et Villes de France ont co-signé un Pacte pour l'inclusion urbaine et républicaine visant à réactualiser le Pacte de Dijon. Le renouveau de la politique de la ville doit-il passer par une nouvelle gouvernance locale et une confiance renouvelée aux territoires ? 

N. H : La confiance envers les territoires est cardinale dans l’action que je mène au ministère de la Ville. Tous les dispositifs que nous déployons sont co-construits avec les acteurs locaux, en partant des projets de territoire pour trouver des solutions « sur-mesure » adaptées aux spécificités et aux besoins de chaque situation. C’est la « méthode Cité » que nous déployons dans tous les territoires à travers les cités éducatives, les cités de l’emploi, etc. et que nous continuerons à développer. Car la gouvernance des contrats de ville est par nature partenariale et nous comptons appuyer nos réflexions sur la prochaine génération de contractualisation sur les résultats des expérimentations menées et des engagements réciproques pris depuis 2017.
 

"La confiance envers les territoires est cardinale dans l’action que je mène" Nadia Hai