Share
Culture

Mission sur la politique de l’art lyrique : France urbaine sera force de proposition

04/02/2021

Menée par Caroline Sonrier, directrice de l’Opéra de Lille, la mission portant sur la politique de l’art lyrique en France a convoqué une première commission le 29 janvier 2021.

Menée par Caroline Sonrier, directrice de l’Opéra de Lille, la mission portant sur la politique de l’art lyrique en France a convoqué une première commission le 29 janvier dernier, réunissant l’Etat, professionnels de la culture et représentants des collectivités territoriales. France urbaine était représentée par Marie-Andrée Malleville, adjointe à la ville de Rouen en charge de la Culture.

Caroline Sonrier, directrice de l’Opéra de Lille, s’est vue confier une mission par la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot-Narquin, dédiée à la politique de l’art lyrique en France. Dans le contexte de la crise sanitaire, et dans la perspective de la relance culturelle, il s’agit par cette mission de brosser un état des lieux de l’art lyrique en France, porté par une quarantaine de structures dédiées (maison d’opéras, théâtres lyriques...).

Cette mission recouvre un champ d’études et de réflexions très large : modèle économique et évolution des financement (publics et privés), éducation artistique et culturelle, coopération et mutualisation entre théâtres lyriques, démocratisation et ouverture aux publics. Ces réflexions interviennent dans un contexte propice aux réflexions sur la relance culturelle, alors que le secteur semble plus que jamais ébranlé par les mesures sanitaires restrictives.

En outre, si les collectivités territoriales, majoritairement les grandes villes, les métropoles et les régions, sont les principaux contributeurs financiers des structures et organismes abritant l’art lyrique, la très forte contraction budgétaire des collectivités doit appeler à l’ouverture de réflexions sur le modèle économique et l’évolution des financements publics et privés, quand bien même les dépenses culturelles des grandes villes sont pour l’heure à la stabilité.

Dans le contexte de la mise en place de la Délégation aux territoires au sein du ministère de la Culture, et de l’installation pérenne des Conseils locaux des territoires pour la Culture (CLTC), il s’agit d’ancrer par ailleurs l’art lyrique au cœur du projet culturel territorial. La Culture doit démontrer qu’elle est un outil de coopérations territoriales : les opéras, les scènes, les compagnies lyriques doivent ainsi être un un support de rayonnement des territoires, au-delà de la ville-centre et de la métropole. Dans cette perspective, des compagnies lyriques pourront se délocaliser, par le biais de résidences culturelles implantées de manière temporaire dans des zones péri-urbaines ou rurales, au sein d’équipements et d’infrastructures qui ne sont pas a fortiori d’ordre culturel.

France urbaine apportera sa contribution dans le cadre de cette mission, ainsi que celle, connexe, portant sur les orchestres en France.