Share
Tourisme
Finances et Fiscalité

Meublés de tourisme : les travaux prévus par la feuille de route d'Emmanuelle Wargon reprennent

22/03/2022

L'administration a organisé un point d'étape technique des travaux de la feuille de route consacrée aux meublés de tourisme associant l'Etat, les plateformes et des collectivités.

L'administration a organisé la semaine dernière un point d'étape technique des travaux de la feuille de route consacrée aux meublés de tourisme - associant l'Etat, les plateformes et des collectivités - un an après son lancement par la ministre du Logement, Emmanuelle Wargon.

A l'invitation de la Direction de l'Habitat, de l'Urbanisme et des Paysages (DHUP), les interlocuteurs techniques des collectivités signataires de la feuille de route et des associations d'élus, ainsi que les représentants des plateformes de location meublée se sont réunis mercredi 16 mars dernier, pour échanger en visioconférence. La réunion fut l'occasion d'aborder le guide pratique sur la régulation des meublés de tourisme, récemment rendu public par le gouvernement, qui a fait l'objet de nombreux échanges et contributions des collectivités et associations d'élus.
 
Dans un second temps, les services de l'administration ont présenté une étude réalisée par leurs soins cherchant à identifier et qualifier un éventuel impact de la concentration d'offres de meublés de tourisme sur les prix immobiliers dans les dix plus grandes villes de France. Une étude démontrant le lien entre le phénomène de location meublée et les niveaux de loyers avait quant à elle fait l'objet d'une présentation l'année dernière.
 
Bien que de nombreuses précautions méthodologiques s'imposent, les premiers résultats de l'étude tendent à confirmer l'intuition selon laquelle les quartiers concentrant les plus fortes densités d'annonces de meublés de tourisme ont connu, dans les années suivant l'amplification du phénomène "Airbnb" et avant la crise du Covid-19, une hausse des prix de vente plus marquée que dans les autres quartiers (ou, le cas échéant, une moindre baisse). Ces quartiers auraient aussi, sans surprise, connu une baisse du nombre de résidences principales, en particulier dans le parc locatif privé.
 
Outre l'approfondissement et la validation de ces résultats préliminaires, les échanges avec les participants à la réunion ont abordé les autres suites à donner aux objectifs de la feuille de route Etat-collectivités. La question des conséquences fiscales du changement d'usage a par exemple été mentionnée, avant que les échanges ne convergent sur la nécessité, pour tous les acteurs, de se doter d'un répertoire national de communes appliquant le numéro d'enregistrement. France urbaine souscrit à cet objectif et se mobilise pour sa réalisation prochaine.