Share
Participation citoyenne

Métropoles résilientes et démocratiques : France urbaine a participé au débat

18/06/2020

Taux de participation élevé et débats riches lors du Métrokawa organisé par Métropop’ et Démocratie Ouverte sur le thème des métropoles plus résilientes, démocratiques.

Dans le cadre d’une conférence dédiée à la participation citoyenne et à la résilience dans les territoires, et plus particulièrement dans les grands territoires urbains, Métropop’ et Démocratie Ouverte ont organisé 4 ateliers thématiques suivis d’un débat ouvert, en présence du délégué général de France urbaine, Olivier Landel, Ronan Dantec, sénateur de la Loire-Atlantique, Pascal Clouaire, adjoint au maire de Grenoble en charge de la démocratie locale et Sylvain Cognet, directeur général du Forum métropolitain du Grand Paris.
 
Le thème générique, « Comment envisager un renouveau démocratique métropolitain pour l’après-crise ? », a permis à Pascal Clouaire de valoriser les initiatives portées par Grenoble en matière de participation citoyenne et les valeurs sous-jacentes : l’émancipation individuelle, donner du pouvoir d’agir aux citoyens, faire métropole par le biais des politiques publiques et faire évoluer les démocraties « participative » et « représentative ». Il estime ainsi que « la démocratie doit être le lieu qui porte les changements de comportements pour la transition écologique ». Le sénateur Ronan Dantec a insisté sur la démocratie et la place des citoyens dans les échelons supracommunaux mais également sur l’un des autres grands enjeux démocratiques, l'évaluation : le contrat entre élu et citoyen doit être respecté.
 
Pour Olivier Landel, on ne peut pas institutionnaliser une seule forme de démocratie participative permanente. Il faut réinterroger cette question et cultiver le renouvellement des pratiques liées à la participation citoyenne. Ne serait-il pas souhaitable de proposer dans la future loi « Décentralisation, différenciation et déconcentration » dite « 3D » … un quatrième et un cinquième « D » : « D » comme « dialogue » et « D » comme « démocratie » ? Par ce cinquième « D », il s’agirait de revoir, de réformer ou d’ajuster certains leviers pour amplifier et optimiser la démocratie au niveau local, tels que les modes de désignation et d’élection, la gouvernance des communes nouvelles, la démocratie participative, afin de rapprocher encore et toujours l’élu du citoyen et le citoyen de l’engagement.