Share
Europe et international

Le replay du webinaire « L’action internationale des villes : enjeux et perspectives pour les mandats 2020-2026 » est disponible !

30/06/2021

Près de 150 personnes ont participé au webinaire de présentation de l’étude "L’action internationale des villes : enjeux et perspectives pour les mandats 2020-2026". Découvrez le replay.

L’ouverture des villes à l’international n’est certes pas nouvelle mais leur rôle et leur influence sont grandissants et aujourd’hui pleinement reconnus. Nombre de solutions pour assurer la nécessaire transition vers un avenir durable et sobre en carbone sont mises en place dans les villes. Les villes françaises sont d’ailleurs pleinement engagées, aux côtés des Etats, pour atteindre les objectifs fixés lors de la COP21, en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre, de neutralité carbone, d’énergies renouvelables ou de limitation de la hausse de la température en deçà de 1,5°C.

 
.

Cette webconférence a été l'occasion pour France urbaine et l'Institut national des études territoriales (INET) de présenter les principales conclusions de l'étude récemment publiée "L’action internationale des villes : enjeux et perspectives pour les mandats 2020-2026"
 
Pourquoi et comment les grandes villes et intercommunalités françaises investissent-elles le plan international ? Quelle sera la place de l’action internationale au sein des grandes villes et intercommunalités françaises pour le mandat 2020-2026 ? Quelles seront les conséquences de la crise sanitaire sur le niveau d’engagement des villes à l’international ?  


Après un mot d’accueil prononcé par la maire de Strasbourg, Jeanne Barseghian, co-présidente de la commission "Europe" de France urbaine, France urbaine et les huit élèves de l’INET auteurs de l'étude sont revenus sur le contexte, les objectifs et la méthodologie. A ce titre il a été rappelé que l'étude et les recommandations formulées en conclusion s’appuient sur une analyse des données publiques, sur une vaste enquête auprès des membres de France urbaine ainsi que sur une 60aine d’entretiens réalisés auprès d’élus, d’experts, de chercheurs et des partenaires de l’association.

A l’issue de la présentation des résultats de l’étude, les membres du comité pilotage, composé de représentants du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, de l’Agence française de Développement, de Cités-Unies France, de Grenoble Alpes Métropole et de Dijon Métropole, ont pu livrer leurs réactions.

Sont intervenus : 

  • Christine MORO, ambassadeur déléguée à l’action extérieure des collectivités territoriales ;
  • Geneviève SEVRIN, déléguée générale de Cités-Unies France ;
  • Gaëlle NARAYANASSAMY, de l’Agence française de développement ;
  • Sladana ZIVCOVIC, élue à la Ville de Dijon ;
  • Gabriel VOISIN, de Grenoble Alpes Métropole.

Conformément aux attentes exprimées par une large majorité d’élus et de techniciens des grandes villes et intercommunalités, France urbaine a annoncé, le 24 juin, la mise en place, dès la rentrée, d’une nouvelle instance de travail à destination des élus et des techniciens en charge des questions internationales.
 

En effet, 76 % des collectivités interrogées dans le cadre de l’étude ayant exprimé le souhait que France urbaine joue un rôle d’accompagnateur et de facilitateur auprès de ses membres, l'association a annoncé la création d’un groupe de travait dédié à l’action internationale. Ce groupe permettra notamment de favoriser les échanges entre homologues, de produire des schémas de partage des bonnes pratiques, de valoriser les stratégies nouvelles, d’effectuer des parangonnages, de mener des actions concertées de représentation d’intérêts, de faire de l'assistance à projet ou encore d’aider à la création d'alliances à l'international.