Share
Transition écologique

La Métropole Aix-Marseille-Provence et France urbaine ont organisé la Rencontre des Métropoles Nature, le 7 septembre à Marseille

02/09/2021

Aix-Marseille-Provence Métropole et France urbaine mettent la biodiversité au cœur de l’agenda politique des grands territoires urbains.

Dans le cadre du Congrès mondial de la nature, qui s'est tenu à Marseille du 3 au 11 septembre 2021, Aix-Marseille-Provence Métropole et France urbaine ont souhaité mettre la biodiversité au cœur de l’agenda politique des grands territoires urbains avec la Rencontre des Métropoles Nature le 7 septembre.

Un calendrier stratégique

 
Le Congrès mondial de la nature de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) s’insère dans un calendrier d’évènements internationaux importants, tels que la tenue du One Planet Summit le 11 janvier 2021 à Paris et la COP 15 sur la biodiversité en octobre 2021 à Kunming (Chine).
 
En parallèle des grands temps d’échange prévus dans le programme du Congrès mondial (Sommets, Forum et Assemblée générale…), la Rencontre des Métropoles Nature a été organisée dans une séquence groupée avec le Sommet des réseaux de collectivités territoriales, piloté par l’AFCCRE, au sujet des négociations internationales et européennes les 7 et 8 septembre 2021. Une Déclaration a été adoptée à l’issue de ce sommet, dont France urbaine est signataire, soulignant l’action territoriale comme le socle de la préservation de la biodiversité, et appelant à accroître les financements et les investissements en faveur de la biodiversité en particulier dans le contexte de la relance.

 

La Rencontre des Métropoles Nature a eu lieu le 7 septembre, au Musée Regards de Provence, dans une configuration mixte en présentiel et par visioconférence, avec deux temps forts :

Une Rencontre consacrée au rôle des collectivités dans la transition écologique et la préservation de la biodiversité

 
En rappel des richesses naturelles dont disposent les territoires métropolisés, de l’exercice de leurs compétences ainsi que de l’anticipation des nouvelles contingences législatives et réglementaires, qui visent plus que jamais la résilience des territoires, ces derniers actualisent et font évoluer leurs réflexions. Afin de remplir leur mission de responsabilité écologique à l’échelle régionale, nationale et internationale, ils doivent imaginer la construction d’un équilibre, qui allie leur développement avec la qualité du cadre de vie, très intimement liée à celle de leur patrimoine naturel et de leurs paysages.
 
Dans cette optique, France urbaine s’appuie sur ses membres et a initié au printemps, avec l’appui et en partenariat avec la Métropole Aix-Marseille-Provence, un partage d’expériences entre les collectivités au sein d’un groupe de travail dédié à la biodiversité, qui est amené à venir nourrir les travaux de la commission « Transition écologique » de l’association.
 
Le contenu des échanges de la Rencontre des Métropoles Nature s'est orienté vers la prise en compte de la nature et de la biodiversité dans les pratiques, projets et stratégies territoriales des grands pôles urbains métropolisés, autour de quatre pistes de réflexion :
 

  • La perception de la nature : discours sensible et philosophique, qualité, intérêt, plus-value, sensibilité et sensibilisation, attrait et fréquentation ;
  • La connaissance : données, expertise, conseil, accompagnement, acculturation, partage, formation et communication et implication des habitants ;
  • La transversalité pour une transition intégrée : intérêts partagés avec d’autres grandes thématiques et transversalité : aménagement du territoire, continuités écologiques, ERC, alimentation durable et agricultures, climat, cadre de vie, tourisme ;
  • La responsabilité écologique : échelles de réflexion et solidarité territoriale.

 
De ces pistes ont été identifiées et amorcées trois grandes orientations par le groupe de travail « Biodiversité » de France urbaine qui ont structuré les travaux lors de la Rencontre des Métropoles Nature, que sont :
 

  1. Evoquer les aménités que représentent les espaces naturels et en définir une approche sensible et transversale ;
  2. Intégrer la biodiversité dans les enjeux de l’aménagement du territoire ;
  3. Structurer la connaissance et diffuser le savoir.

Pour des métropoles actrices majeures de la valorisation du patrimoine naturel et de la biodiversité

 
L’ensemble des territoires métropolisés ont une responsabilité dans la prise en compte des enjeux écologiques : Comment inventer un développement « basse consommation de nature » ? Quelle plus-value apportent les espaces naturels dans le cadre de vie des habitants des aires urbaines ? Quelle contribution de la nature en ville ? Comment assurer la préservation des sites naturels patrimoniaux mitoyens des espaces urbains sous pression ?
 
Confrontées à ces problématiques nouvelles, les métropoles et les grands territoires urbains doivent développer des expérimentations et faire preuve d’innovation. La tenue du Congrès mondial de la nature a représenté une opportunité d’organiser cette Rencontre des Métropoles Nature, et de consolider une dynamique d’échange à travers le groupe de travail « Biodiversité » de France urbaine. Cette Rencontre a permis de consolider les priorités d’une feuille de route à venir pour la poursuite des travaux.
 

Vous pouvez retrouver le programme de la Rencontre des Métropoles Nature ici.
Vous pouvez retrouver le programme du Sommet des réseaux de collectivités territoriales ici.