Share
Stratégies alimentaires territoriales

La lutte contre la précarité alimentaire au coeur des préoccupations avec la crise sanitaire

16/12/2021

Le Comité national de coordination de lutte contre la précarité alimentaire, au sein duquel France urbaine est représentée, s'est tenu le 14 décembre 2021.

Une nette hausse du recours à l'aide alimentaire a été observée à l'occasion de la crise sanitaire. Le droit à une alimentation saine et durable pour tous dans un contexte de transition écologique a également fait l'objet des recommandations de la convention citoyenne pour le climat. Conseil national de l'alimentation, Comité national de coordination de lutte contre la précarité alimentaire et services de l'Etat, se penchent sur la question de la lutte contre la précarité alimentaire. Des premières propositions sur le chèque alimentation durable sont par ailleurs attendues début 2022.
 
Le Comité national de coordination de lutte contre la précarité alimentaire (Cocolupa) au sein duquel France urbaine est représentée, s'est tenu le 14 décembre 2021 et a fait état de l'avancée des groupes de travail en cours sur le sujet de la précarité alimentaire. Engageant une réflexion transversale s'efforçant de croiser l'ensemble des niveaux d'intervention, le Cocolupa se mobilise sur différentes thématiques. Les livrables envisagés ont été présentés : outils de diagnostic de la précarité alimentaire, cahier des charges pour la mise en place et l'animation de plateformes de capitalisation des pratiques, schémas de gouvernance territoriale, modalités d'intégration des enjeux alimentaires aux contrats locaux de santé, modalités de structuration de filières solidaires… Un appel à candidature a été opéré en septembre dernier à destination des membres de France urbaine en vue de participer à ces réflexions. De prochaines réunions des groupes de travail devraient s'organiser en janvier prochain.

Inclusion sociale et solidarités alimentaires : un séminaire envisagé pour 2022

Ces travaux rejoignent de nombreuses démarches engagées sur cette thématique déjà inscrite au sein de la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté. Le Conseil national de l'alimentation s'est ainsi saisi du sujet. Une inspection conjointe associant les services de l'Inspection générale des affaires sociales, de l'inspection générale des Finances, et du Conseil général de l'alimentation, de l'agriculture et des espaces ruraux diligentée pour faire suite aux recommandations émises par la convention citoyenne pour le climat, devrait par ailleurs rendre ses conclusions au gouvernement fin janvier sur les conditions de mise en œuvre d'un chèque alimentation durable.

Les groupes de travail en cours au sein du Cocolupa

  1. Mieux caractériser la précarité alimentaire et les parcours des personnes en situation de précarité alimentaire
  2. Clarifier la gouvernance nationale et territoriale de la politique de lutte contre la précarité alimentaire
  3. Mutualiser les connaissances afin de permettre l’essaimage des bonnes pratiques
  4. Rapprocher les acteurs de l’économie sociale et solidaires intervenant sur la chaine de production / transformation / transport / distribution, et créer des partenariats pour des filières solidaires
  5. Rendre la politique de lutte contre la précarité alimentaire participative et inclusive en co-construction avec les personnes concernées
  6. Favoriser l'accès à une alimentation favorable à la santé
  7. Diversifier les sources d’approvisionnement tout en intégrant les enjeux liés au développement durable
  8. Encourager et favoriser la création et le développement de toutes formes d’accès à l’alimentation, émancipatrices pour les personnes et durables.