Share
Culture

La demande de réouverture des lieux culturels se fait pressente

11/03/2021

La commission "Culture" de France urbaine s’est réunie quelques jours après une déclaration des élus locaux exprimant leur volontarisme à accompagner la réouverture des équipements culturels.

La commission "Culture" de France urbaine, co-présidée par Olivier Bianchi, Maire de Clermont-Ferrand, président de Clermont Auvergne Métropole, et François de Mazières, Maire de Versailles, président de la communauté d'agglomération Versailles Grand Parc, s’est réunie le 4 mars dernier, quelques jours après une déclaration de France urbaine exprimant le volontarisme des élus locaux à accompagner une réouverture des équipements culturels.

Réouverture des équipements culturels : une demande soutenue

France urbaine a fait valoir, dans une déclaration publiée le 12 février dernier, la volonté des maires de grandes villes, présidents de grandes agglomérations et métropoles à accompagner la réouverture des équipements culturels. L’organisation de la commission "Culture" de France urbaine a permis de réaffirmer de façon soutenue cette demande, assortie de propositions qui seront très rapidement soumises à la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, ainsi qu’aux diverses autorités concernées.
En outre, France urbaine appellera la ministre de la Culture à une concertation nécessaire des élus locaux et de leurs associations représentatives aux instances d’échanges sur la crise de Covid-19, une demande légitime à l’égard de la place des collectivités locales – parmi lesquelles les territoires urbains – dans le fonctionnement et le financement des équipements culturels. L’appel appuyé des professionnels de la culture et le volontarisme des élus locaux complètent un élan collectif qui souhaite ainsi conjuguer vigilance sanitaire et activités culturelles. Les derniers mois ont en effet démontré la capacité d’actions et d’innovations des grandes villes, agglomérations et métropoles dans la gestion de la crise sanitaire. Des adaptations au bénéfice du secteur culturel sont désormais nécessaires et appellent à une copie concertée entre les collectivités territoriales, l’Etat et les professionnels de la Culture.

Derrière la demande de réouverture des équipements, le spectre du financement de la culture…

Malgré une très forte contraction budgétaire, les grandes villes, grandes agglomérations et métropoles ont été très nombreuses à mettre en place des mesures de soutien à la création et à la commande culturelles. Cet effort doit être impérativement doublé d’un concours financier de l’Etat, par la mise en place notamment de fonds de secours fléchés sur des secteurs culturels spécifiques. France urbaine rappelle par ailleurs le besoin d’élargir les dispositifs d’aides de l’Etat au bénéfice des cinémas publics et théâtres municipaux, dont les fermetures traduisent des pertes de recettes significatives pour les budgets des collectivités locales.

… et de la relance culturelle

Les élus de la commission "Culture" ont par ailleurs reçu les représentants de « l’Appel des indépendants », porté par l’association lyonnaise Arty Farty et traduction des « Etats généraux des structures culturelles et médias indépendants » organisé les 6 et 7 octobre derniers. Anne-Caroline Jambaud, directrice du Pôle Idées, a présenté la démarche et restitué plusieurs propositions s’inscrivant dans le sillage de l’inclusion sociale, des égalités et la réduction des fractures sociales, générationnelles et territoriales, du développement des pratiques éco-responsables, de l’accueil des publics en situation de handicap ou d’exclusion, du renforcement de l’ancrage territorial… Autant de perspectives qui convergent avec les priorités des grandes villes et métropoles et préfigurent des axes de collaborations.

La commission "Culture" a par ailleurs auditionnée l’Union fédérale d’intervention des structures culturelles (UFISC) qui a présenté un « Plan de revitalisation culturelle ». Rassemblant environ 2 000 structures (compagnies de théâtre, de cirque, d’arts de la rue, de danse, lieux de diffusion et d’accompagnement des pratiques artistiques…), l’UFISC a souhaité par le plan de revitalisation centraliser plusieurs perspectives dans le cadre de la relance culturelle, mais également dans le contexte de crise sanitaire, l’ensemble illustré dans 4 axes :

  • Un Fonds de revitalisation pour les initiatives artistiques et culturelles citoyennes, dispositif large et transversal aux acteur·rice·s dans leur diversité et la singularité de leurs projets ;
  • Un Pacte pour l’emploi artistique et culturel qui tient compte des conditions spécifiques du secteur et qui garantit les droits sociaux ;
  • Un Programme d’avenir et d’appui aux démarches et expérimentations coopératives pour une transition solidaire et écologique ;
  • Le développement de Maisons Communes Art et Culture, rassemblant dans les régions l’ensemble des parties prenantes de l'écosystème culturel et citoyen.

Des démarches auxquelles France urbaine s’associe, estimant par ailleurs indispensable de faire droit à la demande des intermittents du spectacle d’une reconduction de « l’année blanche ».