Share
Solidarités
Europe et international

La Commission européenne lance sa plateforme de lutte contre le sans-abrisme

22/06/2021

Selon la Commission, « le lancement de la plateforme permettra de définir des approches efficaces et innovantes afin de progresser sur la voie de l'éradication du sans-abrisme. »

Les institutions européennes, les gouvernements de l'UE et la société civile se sont engagés pour la première fois à œuvrer ensemble à la lutte contre le sans-abrisme dans l'Union européenne. Lors d'une conférence qui s'est tenue le 21 juin 2021 à Lisbonne, ils ont lancé la plateforme européenne de lutte contre le sans-abrisme afin de susciter le dialogue, de faciliter l'apprentissage mutuel, d'améliorer la collecte des données factuelles et le suivi, et de renforcer la coopération entre tous les acteurs qui tentent de lutter contre le sans-abrisme.

Lutter contre le sans-abrisme : « une priorité pour l'Europe sociale »

La conférence de haut niveau à Lisbonne est coorganisée par la présidence portugaise du Conseil de l'UE, la Commission européenne et la Fédération européenne des associations nationales travaillant avec les sans-abri (FEANTSA). Lors de cette manifestation, les ministres nationaux ainsi que des représentants des institutions de l'UE, des organisations de la société civile, des partenaires sociaux et des villes ont signé la «Déclaration de Lisbonne sur la plateforme européenne de lutte contre le sans-abrisme» lançant la plateforme. Tous se sont engagés à travailler ensemble sous l'égide de la plateforme et à mener des actions dans le cadre de leurs compétences respectives.

Selon la Commission européenne, « le lancement de la plateforme marque le début d'un processus visant à établir une compréhension et un engagement communs et à garantir des progrès concrets dans les États membres dans la lutte contre le sans-abrisme. Il offre l'occasion de dialoguer et de collaborer avec les acteurs locaux, y compris les villes et les prestataires de services. Cela permettra à tous les acteurs de mieux échanger leurs connaissances et leurs pratiques, et de définir des approches efficaces et innovantes afin de progresser sur la voie de l'éradication du sans-abrisme. »

Dans la déclaration, les partenaires se sont mis d'accord sur les objectifs suivants:

  • personne ne devrait dormir dans la rue par manque d'un logement d'urgence accessible, sûr et approprié;
  • personne ne devrait vivre dans un logement d'urgence ou de transition plus longtemps que nécessaire pour une transition réussie vers une solution de logement permanente;
  • personne ne devrait pouvoir sortir d'une institution (par exemple, une prison, un hôpital, un établissement de soins) sans avoir reçu une offre de logement approprié;
  • les expulsions doivent être évitées dans la mesure du possible et personne ne devrait être expulsé sans aide pour trouver une solution de logement appropriée, en cas de besoin;
  • personne ne devrait être victime de discrimination en raison de son statut de sans-abri.

Des fonds de l'Union sont disponibles pour soutenir des mesures inclusives visant à lutter contre le sans-abrisme. Les États membres investiront une part importante de leurs dotations reçues au titre du Fonds social européen plus (FSE +) pour soutenir l'inclusion sociale et la réduction de la pauvreté. InvestEU offre également la possibilité de soutenir les investissements dans les infrastructures sociales, notamment dans le logement social.

© Crédit photo : Pierre-Yves Thienpont