Share
Santé
Finances et Fiscalité

Johanna Rolland : « L'Etat doit nous aider à financer la campagne de vaccination »

05/04/2021

La présidente de France urbaine a accordé un entretien au Journal du Dimanche.

Vous inaugurez un centre XXL. 9000 vaccinations par semaine, c'est réaliste ?

Tout a été anticipé tant d'un point de vue logistique qu'humain afin de vacciner 1.300 personnes par jour et jusqu'à 2.000 en fonction des approvisionnements. Ce niveau de mobilisation est exceptionnel. Les maires, quelle que soit leur sensibilité politique, ont dit très tôt qu'ils étaient prêts. Nous allons bien plus loin que nos compétences légales parce qu'il en va de notre responsabilité vis-à-vis de nos concitoyens. La puissance logistique réside dans les collectivités locales, on l'a vu avec les masques et désormais avec les vaccins. Nous sommes en première ligne et si on veut réussir cette campagne, l'Etat ne peut pas faire sans nous.

Est-ce le rôle d'un maire de s'investir dans une telle campagne alors que la santé publique relève de l'Etat?

Aujourd'hui, les maires vont bien plus loin que leurs compétences légales. Parce qu'il en va de notre responsabilité vis-à-vis de nos concitoyens. Il fut un temps où l'éducation était uniquement une affaire nationale. Aujourd'hui, ça n'est plus le cas. Demain, il en ira de même pour la santé. Doit-elle rester uniquement une compétence de l'Etat ? Je ne suis pas sure. Nous sommes en train de financer des médiateurs et des maisons de santé. Avec l'allongement de la durée vie et la montée des questions ambulatoires, le sujet, c'est aussi celui du parcours de soins. Et nous avons un rôle à jouer.

Propos reccueillis par Emmanuelle Souffi/ Le Journal du Dimanche