Share
Sport
Economie circulaire - ESS

Johanna Rolland : « Les Jeux de Paris 2024 doivent être une fête pour tous les Français et tous les territoires »

04/10/2021

Retrouvez l'interview accordée par la présidente de France urbaine Johanna Rolland aux Canaux et à ESS 2024.

Johanna Rolland, Présidente de France urbaine, est revenu pour Les Canaux et ESS 2024 sur la signature de la convention de labellisation « Terre de Jeux 2024 » avec Paris 2024, qui s’est tenue début septembre. L’occasion de présenter les opportunités pour les territoires dans le cadre des Jeux et les projets à venir pour France urbaine et ses adhérents.

Dans le cadre des Journées Nationales de France urbaine qui ont eu lieu les 9 et 10 septembre derniers à Nantes, vous avez signé une convention de labellisation « Terre de Jeux 2024 » avec Paris 2024. Que signifie pour France urbaine cet engagement aux côtés de Paris 2024 et quelle en est l’ambition ?

J-R. : Cette convention vient sacrer le travail déjà engagé depuis plusieurs mois par France urbaine avec le Comité d’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024. En réalité, ces Jeux ne seront pas exclusivement à Paris, pour les parisiennes et les parisiens : un grand nombre de grandes villes, agglomérations et métropoles seront villes hôtes ou centres de préparation. Et c’est tant mieux ! Les JOP doivent être une fête pour tous les Français et tous les territoires. Je veux saluer le parti pris ambitieux de la candidature française d’organiser des Jeux responsables, aussi bien sur le plan environnemental que des infrastructures. C’est aujourd’hui essentiel. Aussi, cette convention vient conforter le rôle central des territoires urbains dans la définition, le financement et la mise en œuvre des politiques sportives, en coopération avec nos territoires voisins, péri-urbains et ruraux.

 

"Je veux saluer le parti pris ambitieux de la candidature française d’organiser des Jeux responsables, aussi bien sur le plan environnemental que des infrastructures. C’est aujourd’hui essentiel." Johanna Rolland 

 

A ce jour, plus de 75% des adhérents de France urbaine sont déjà engagés dans la dynamique des Jeux. De nombreuses opportunités apparaîtront d’ici 2024. Comment vos adhérents peuvent-ils s’emparer de ce partenariat pour les saisir et concrétiser leur soutien au projet des Jeux et quels sont les projets que vous souhaitez voir émerger ?

J-R. : Effectivement, trois-quarts des collectivités membres de France urbaine disposent déjà du label « Terres de Jeux » ou celui de « Centre de préparation aux Jeux » pour accueillir des délégations étrangères. C’est une grande fierté. Les Jeux Olympiques et Paralympiques constituent un fort enjeu de rayonnement pour la France, et plus particulièrement pour nos territoires. C’est la récompense d’un engagement réel, au quotidien, du mouvement sportif français amateur comme professionnel, les fédérations, associations et clubs que la France accueille ces Jeux. Nous aurons à cœur de montrer nos atouts et nos savoir-faire ! Nous sommes convaincus de la place importante du sport dans notre société, notamment pour les plus jeunes. Les enjeux sociaux, environnementaux et sociétaux qui gravitent autour du sport doivent être davantage affirmés, tout comme les valeurs qu’il porte. Avec cette convention, les élus urbains vont ainsi accélérer collectivement sur la valorisation et le développement du sport amateur et professionnel, de la pratique physique et sportive en ville, du sport féminin, du sport-santé, de la dimension environnementale des événements et des équipements sportifs. Nous devons y répondre dès maintenant, par des actions concrètes. Nous souhaitons aussi nous engager sur le lien entre sport et économie sociale et solidaire. En fait, Paris 2024 démarre dès maintenant, avec un cycle d’échanges et de contributions qui permettra aux territoires de s’engager dans une démarche globale du sport, dans l’optique de construire un discours sportif commun et partagé.
 

"Les enjeux sociaux, environnementaux et sociétaux qui gravitent autour du sport doivent être davantage affirmés." Johanna Rolland

Au-delà de votre commission « Sport », comment ce partenariat va-t-il nourrir les différents projets de France urbaine ? Quel héritage va en découler ?

J-R. : France urbaine a pour habitude de mener un travail de contributions et d’études dans le domaine du sport qui sera mis à la disposition du Comité d’organisation des Jeux ces trois prochaines années pour faire fructifier la démarche environnementale, résiliente et partenariale de Paris 2024. Le concours qui sera le nôtre, notamment par les travaux des commissions « Sport » et « Economie circulaire et ESS » de France urbaine, traduit bien le soutien plein et entier de l’association – dans toute sa diversité politique et territoriale – dans l’aventure olympique. France urbaine va lancer prochainement une étude sur la dimension environnementale du sport et sur les stratégies d’urbanisme en lien avec le développement de la pratique libre et autonome en ville. Nous serons force de proposition pour que ces Jeux soient une fête nationale, populaire, respectueuse de l’environnement.