Share
Solidarités

Hébergement d’urgence : France urbaine écrit au Premier ministre

19/05/2021

Dans un courrier adressé le 17 mai dernier, France urbaine a alerté Jean Castex sur les perspectives de la fin de l’état d’urgence sanitaire et de la trêve hivernale fixée au 2 juin.

Dans un courrier adressé le 17 mai dernier, les élus du bureau exécutif de France urbaine* ont alerté le Premier ministre Jean Castex sur les perspectives de la fin de l’état d’urgence sanitaire et de la trêve hivernale fixée au 2 juin.

Les collectivités, en première ligne pour protéger les personnes vulnérables

Pour protéger les personnes vulnérables (sans domicile fixe, migrants, personnes précaires...), les collectivités se sont largement mobilisées ces derniers mois, parfois en lieu et place de l’Etat, pour créer et financer des places d’hébergement sur leur territoire. De son côté, notamment via le 115, l’Etat a également augmenté le nombre de places disponibles dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire et du report de la trêve hivernale.            

Anticipation et méthode 

Toutefois, une remise à la rue brutale de ces personnes hébergées n’est pas envisageable. Aussi, France urbaine appelle le chef du Gouvernement à sa vigilance quant à la nécessité d’anticiper des situations qui pourraient se révéler critiques dans les prochaines semaines, avec les risques d’errance, de constitution de campements ou de squats. En termes de méthode, une concertation étroite réunissant maire, Préfet et le cas échéant Président du Conseil départemental sur le territoire semble nécessaire pour identifier les options les plus adaptées.

Dans un esprit pragmatique et constructif, France urbaine se tient à la disposition de l’Etat pour tenter de trouver des solutions d’accompagnement humaines et opérationnelles, afin de venir en aide à ces publics et ce, à quelques semaines du début de la période estivale.

* Composé de Johanna Rolland, Maire de Nantes, présidente de Nantes Métropole, Jean-Luc Moudenc, Maire de Toulouse, président de Toulouse Métropole, Eric Piolle, Maire de Grenoble, Nathalie Appéré, Maire de Rennes, présidente de Rennes Métropole et Joël Bruneau, Maire de Caen, président de Caen la mer.