Share
3 questions à...
Economie des territoires

Guillaume Delbar : "Il faut s’engager résolument pour la relocalisation de notre production"

10/11/2020

Guillaume Delbar, Maire de Roubaix, a accordé un entretien à France urbaine HEBDO.

Selon vous, qu’a révélé la crise sanitaire de Covid-19 dans la relation entre l’Etat et les collectivités locales ?
 
Plus que jamais, les services municipaux se sont retrouvés en première ligne. Il a fallu, d’une part, s’organiser en quelques jours pour répondre aux habitants, à leurs interrogations et inquiétudes, et d’autre part, maintenir un niveau minimal d’activités essentielles. Et bien souvent faire plus avec moins… Le confinement, ainsi que le déconfinement, ne peut réussir que dans un dialogue permanent entre collectivités et Préfectures. Aux côtés d’autres Maires, j’avais interpellé le chef de l’Etat pour lui demander de nous faire confiance.
 
Quel rôle les territoires urbains peuvent-ils jouer dans la relance et le « monde d’après » ?
 
C’est ici, dans nos territoires que se concentrent plus de 70% de l’investissement public. Or la commande publique, surtout si elle parvient à être la plus locale possible, est le premier levier de relance économique de nos territoires. Les investissements d’aujourd’hui sont les emplois de demain. Nous avons ainsi voté dès le mois de juin un programme accéléré de 6 millions d’euros de travaux de maintenance, notamment dans les écoles durant l’été, afin d’allier l’objectif de rénovation énergétique et de relance économique.
Le monde d’après, c’est s’engager résolument pour la relocalisation de notre production. J’y crois dur comme fer.  La pénurie nationale d’équipements a été à ce titre une formidable prise de conscience collective : tous les grands groupes s’y mettent. Les collectivités ont leur rôle à jouer.
C’est grâce à la mise en réseau d’acteurs, avec l’appui du réseau Résilience, que Roubaix a accueilli en quelques jours un atelier de production de masques en tissu, au bénéfice de l’insertion des jeunes. Sur les 220 personnes recrutées dès les premières semaines, 70% ont moins de 30 ans.
 

"Les investissements d’aujourd’hui sont les emplois de demain." Guillaume Delbar

 
Vous venez d’être réélu Maire de Roubaix. Quelles sont les priorités de votre mandat ?
 
Là aussi, la crise a conforté ma conviction : la nécessité d’être dans l’« ultra-proximité » dans nos décisions et notre service aux habitants. C’est pour cela que j’ai désigné dès les premiers jours 20 conseillers municipaux délégués aux quartiers historiques de la ville, chargés d’assurer un lien permanent entre les habitants et leur Maire.
Il y a des expériences qui nous ont marquées, notamment le porte-à-porte des agents pour distribuer les masques à la population. C’est une manière de servir qu’il faudra reproduire : celle d’une Mairie qui va vers ses habitants et non l’inverse.
A côté de la bataille permanente pour préserver un cadre de vie de qualité pour tous - qui est un préalable à tout le reste – nous avons de projets ambitieux comme la reconquête de notre Canal en créant un parc promenade, la transformation de notre magnifique Parc des Sports, écrin du Paris Roubaix, en parc olympique ou encore la transformation de l’ancienne Banque de France en marché permanent de promotion du « made in France / Hauts-de-France ».
 

"J’ai désigné dès les premiers jours 20 conseillers municipaux délégués aux quartiers historiques de la ville, chargés d’assurer un lien permanent entre les habitants et leur Maire." Guillaume Delbar