Share
Sécurité

Gestion de crise : France urbaine s’associe à l’ENSP et au RAID pour dispenser des formations aux élus

10/06/2021

Alors que les violences à l’encontre des élus ne cessent d'augmenter, ces formations visent à doter les élus des grandes villes de nouveaux outils de gestion de crise.

Comment réagir à une menace d’agression ? Comment anticiper et gérer une crise de sécurité publique ? Alors que les violences à l’encontre des élus ne cessent de croître, France urbaine mobilise, en lien avec l’Ecole Nationale Supérieure de Police (ENSP) et le service Recherche Assistance Intervention Dissuasion (RAID) les élus de grandes villes afin de les doter de nouveaux outils de gestion de crise.

Dans le cadre de la recrudescence des actes de violence commis contre les élus locaux, la Direction générale de la police nationale (DGPN) a décidé de mobiliser ses services afin de concevoir et mettre en œuvre une action de formation gratuite à destination des élus locaux. Au-delà de la persistance de diverses menaces lors d’événements rassemblant un public nombreux (tueries de masse, prises d’otage...), le contexte sécuritaire rend utile et nécessaire la sensibilisation à la gestion de crise pour les élus qui accueillent ces événements.

Les élus de grandes villes particulièrement exposés

Selon les chiffres du ministère de l’Intérieur, 1 300 faits d’agression physique ont été recensés en 2020 contre les élus, 45 % d’entre eux l’ayant été pour la deuxième fois. Les violences contre les élus locaux inquiètent tant par leur nombre croissant que par la nature des violences dont ils sont victimes. Tapages nocturnes, fêtes sauvages, jets de feux d’artifices, dépôts sauvages…  des infractions a priori banales deviennent aujourd’hui des facteurs qui exposent dangereusement les élus qui veillent à faire appliquer la loi et les règles du vivre-ensemble.  
 
Gilets jaunes, gestion de la crise sanitaire, attaques terroristes, contestation de la loi sécurité globale, agressions contre les forces de l’ordre sont autant d’événements qui ont contribué ces derniers mois, à tendre le climat social. Dans ce contexte, les élus des grandes villes se sont souvent retrouvés en première ligne, les villes étant souvent le théâtre d’affrontements réguliers entre manifestants et forces de l’ordre au cours des trois années écoulées. 

Doter les élus d’outils de gestion de crise

Confiée à l’Ecole Nationale Supérieure de la Police (ENSP) et au service Recherche Assistance Intervention Dissuasion (RAID), expert en négociation et gestion de crise, cette formation poursuit plusieurs objectifs : 
  • donner aux élus locaux dans l’exercice quotidien de leur mandat, les clefs de lecture, de compréhension de la désescalade des conflits ;
  • sensibiliser les élus à la gestion de crise de sécurité publique lors de grands rassemblements, anticiper les menaces ;
  • améliorer l’organisation locale face à certains risques majeurs de sécurité (prise d’otage et tueries de masse).