Share
Tourisme

France urbaine prépare la création de sa future commission "Tourisme"

30/04/2021

Une réunion du groupe de travail "Tourisme" de France urbaine s’est tenue le 27 avril, sous la présidence de Jean-Luc Bohl, pour préparer les travaux à venir de la commission.

Rassemblant une cinquantaine de participants, ces échanges, animés par à Jean-Luc Bohl, 1er Vice-président de Metz Métropole, en charge du Tourisme et des Relations internationales, avaient pour objectif de partager, d’une part, les derniers développements des sujets relatifs au tourisme suivis par l’équipe de France urbaine et, d’autre part, d’élaborer conjointement les priorités de la feuille de route de la commission "Tourisme" de l’association, pour qu’elle puisse démarrer ses travaux dès son installation.

Retour sur l’actualité opérationnelle de France urbaine

Les échanges ont permis de présenter l’actualité de l’association sur un certain nombre de sujets transversaux comportant une forte dimension relative au tourisme, à savoir :

  • la situation critique des entreprises de l’événementiel, heurtées de plein fouet par la crise sanitaire et dont plusieurs acteurs, notamment gestionnaires d’équipements de salons et congrès en délégation de service public, se tournent vers les collectivités pour solliciter un accompagnement. France urbaine appelle de ce point de vue à une intervention du gouvernement.
  • l’initiative du Ministère du Logement sur les meublés de tourisme, qui se traduit par la signature d’une feuille de route dont l’ambition peut paraître modeste. France urbaine demeure dans le dialogue avec le gouvernement et continuera de porter ses propositions sur l’encadrement de cette activité génératrice d’un certain nombre de déséquilibres économiques et urbains.
  • les réflexions sur les nouvelles géopolitiques de l’attractivité, que France urbaine engage en partenariat avec l’Université d’Aix Marseille et que la crise sanitaire a rendu inévitables.

Partage de priorités

La réunion du groupe de travail a également permis de dégager certaines priorités pour les travaux à venir de la Commission Tourisme de France urbaine. En particulier, les participants ont souligné l’intérêt de mener un temps de réflexion et de retours d’expérience sur les nécessaires mutations du tourisme urbain, dont la crise sanitaire et la transition écologique ne permettent plus de faire l’économie. A cet égard, comment renforcer l’attrait des séjours en ville face à de nouvelles habitudes de distanciation ? Comment répondre aux problèmes émergents de sur-fréquentation de sites en centre-ville comme en frange urbaine (parcs notamment), dont l’attractivité a été renforcée par les restrictions de déplacement ?

En outre, la question de l’emploi et de la formation mériterait de figurer dans le programme de travail de la Commission Tourisme, à la fois sous l’angle des conséquences de la crise sanitaire (chômage partiel, reconversions pérennes de professionnels en dehors des activités touristiques, insertion des jeunes diplômés, emplois saisonniers, etc.) et dans une dimension plus prospective (transition écologique et numérique, nouveaux acteurs, nouveaux paradigmes d’organisation de grands événements mondiaux, etc.).

Enfin, en lien plus direct avec l’actualité immédiate, France urbaine travaillera avec ses membres sur la situation spécifique du tourisme d’affaires et sur les perspectives de l’ensemble de la filière congrès / expositions.

Une prochaine réunion est prévue en juin, permettant d’approfondir au moins un de ces sujets.