Share
Environnement

France urbaine mobilisée pour une réelle transition vers une économie circulaire

13/09/2019

Il est temps d’agir plus vite et plus fort afin de transiter collectivement vers un modèle d’économie circulaire. Le premier pilier en est la prévention : il est essentiel de s’attaquer dès aujourd’hui à la réduction des déchets et notamment du plastique qui envahit notre vie au quotidien.

Réduisons la production des emballages plastiques !
 
Après avoir été auditionnée le 23 juillet par la rapporteure du texte au Sénat, Marta de Cidrac, France urbaine, représentée par Dominique Gros, Maire de la ville de Metz et co-président de la Commission Développement durable et Transition énergétique de France urbaine et Jean-Patrick Masson, conseiller délégué à l’environnement et aux déchets ménagers de Dijon Métropole et adjoint au maire de la ville de Dijon, ont échangé le 6 septembre avec Brune Poirson, Secrétaire d'État auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire, sur projet de loi relatif à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire.
 
Les élus des grandes villes et agglomérations ont tout d’abord salué l’ambition globale du projet de loi qui vise à permettre le passage du modèle actuel d’économie linéaire à une économie circulaire, plus durable, avec une consommation sobre des ressources. Ils soutiennent également les réelles avancées pour l’information du consommateur et accueillent positivement les mesures intéressant les professionnels dans l’optique de la lutte contre le gaspillage. Ils ont toutefois renouvelé leurs inquiétudes quant à la disposition sur la consigne dans le texte actuel du projet de loi et au vu du scénario de consigne proposé par Citeo et le collectif Boissons.
 
Par ailleurs, France urbaine est convaincue qu’il faut réduire à la source la production de déchets et notamment de plastique pour répondre à l’urgence écologique et climatique. La mise en place d’une consigne pour recyclage portant sur les bouteilles plastiques pour les ménages ne peut en effet répondre à l’ensemble de la problématique environnementale actuelle de la pollution plastique. Ce sont les emballages plastiques que l’on retrouve « hors foyer » qui constituent le réel problème à prendre en compte, notamment pour atteindre l’objectif européen de 90% de collecte de bouteilles plastiques d’ici 2029 ; alors que les bouteilles plastiques des ménages sont déjà collectées à plus de 73% grâce au service public de gestion des déchets.
 
C’est ce message qu’avaient déjà porté les élus Dominique Gros, Jean-Patrick Masson et Roméo Ragazzo, vice-président à la collecte et traitement des déchets de la Communauté urbaine de Dunkerque, maire-délégué de Fort-Mardyck, accompagné de Jérôme Cerotti, à la tête de la Direction Déchets de la Communauté urbaine de Dunkerque, le 4 septembre lors de l’audition de France urbaine par Jacques Vernier, qui préside le comité de pilotage sur la consigne et en charge d’élaborer un rapport sur le sujet. A l’issue des auditions, un pré-rapport a été rendu public le 12 septembre et sera discuté lors de la deuxième réunion du comité de pilotage le 16 septembre.
 
Appel à renforcer le volet prévention du projet de loi Economie Circulaire
 
Suite au Bureau de France urbaine qui s’est tenu le 4 septembre et à la réunion le 10 septembre du groupe projet dédié à l’économie circulaire, afin que ce projet de loi soit plus ambitieux au niveau de la prévention de la production de déchets, il est proposé d’y inscrire :
 

  • un objectif stratégique national de réduction des déchets ménagers assimilés et des déchets d’activités économiques ;
  • un objectif national de réduction de la mise sur le marché français d’emballages en plastique à usage unique ;
  • l’objectif porté par le gouvernement de 100% des plastiques recyclés d’ici 2025.

France urbaine suivra dès lors avec attention l’examen du texte le 18 septembre par la commission de l'aménagement du territoire et du développement durable du Sénat. Parallèlement, se tiendra le même jour, la 19ème Conférence des villes, ce sera l’occasion d’échanger à nouveau sur le sujet avec la Secrétaire d’Etat Brune Poirson lors de la séquence intitulée « Les  territoires  urbains,  acteurs  principaux  pour  une  transition  écologique réussie et ambitieuse ».
 
La transition vers une réelle économie circulaire est un engagement collectif, à tous les niveaux et de tous les acteurs, afin de contribuer ensemble aux efforts de diminution des émissions de gaz à effet de serre de la France pour atteindre l’objectif de neutralité carbone à l’horizon 2050. Face à la mobilisation de la jeunesse pour le climat, des réponses concrètes et courageuses doivent être apportées.