Share
Sécurité

France urbaine fait le bilan des 5 concertations territoriales des Assises de la sécurité

24/02/2022

La commission "Sécurité" est revenue sur l’adresse présidentielle sur la sécurité et avant de recevoir l'Agence nationale de la cohésion des territoires.

La commission "Sécurité" de France urbaine, co-présidée par Gael Perdriau, Maire de Saint-Etienne, président de Saint-Etienne Métropole et David Marti, président de la communauté urbaine du Creusot-Montceau, a réuni le 18 février 2022 une trentaine de participants.Pour sa sixième réunion depuis la nouvelle présidence, la commission est revenue sur l’adresse présidentielle sur la sécurité et a fait un point d’étape sur les actualités en cours avant de recevoir l’Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT) dans le cadre de l’actualisation du guide de la sécurité dans la politique de la ville.

Rendez-vous les 2 et 3 mars 2022 aux Assises de la sécurité de France urbaine

Deux temps forts ont alors donné lieu à des discussions avec les élus. Dans une première séquence, les co-présidents on fait un point d’étape relatif aux Assises de la sécurité puisque quelques jours avant la réunion, s’est clôturé le « tour des territoires » organisé dans le cadre des Assises de la sécurité de France urbaine.

Les 5 concertations territoriales ont rassemblé au total près de 300 représentants et acteurs locaux de la sécurité publique, de la tranquillité publique, de la justice, du secteur social, de l’éducation ou encore du monde associatif. Chaque concertation territoriale a fait l’objet d’une synthèse qui sera transmise aux membres de la commission. Plus de 40 tables rondes se sont tenues dans les collectivités selon un découpage territorial respectueux de la diversité et du pluralisme politique : Besançon (17 décembre 2021), Cherbourg-en-cotentin (13 janvier 2022), Toulouse (21 janvier 2022), Metz (26 janvier 2022) puis Marseille (16 février 2022). Ainsi, près de 40 propositions concrètes sont issues de ces travaux collectifs et seront dévoilées le 3 mars prochain, lors des Assises de la sécurité au Creusot.

Au lendemain de cette démarche innovante pour l’association, on peut déjà retenir qu’un réel besoin de dialogue et de partage pour les acteurs locaux est nécessaire et devra être pérennisé, au-delà des Assises début mars, avec la commission "Sécurité" de France urbaine. En outre, les acteurs locaux ont fait également part de leur envie de travailler davantage en commun entre institutions malgré des obstacles, tant au niveau national que local. Il ressort que l’intensité et l’ambition des dispositifs mis en œuvre dans plusieurs thématiques notamment en matière de relation avec le Parquet, de prévention (primaire, secondaire et tertiaire) ainsi que de lutte contre les radicalités violentes dépendent encore trop souvent des individus.

Dans un second temps, les élus de la commission ont passé en revue et amendé les propositions de la contribution de France urbaine en matière de sécurité et de prévention, qui sera adressée aux candidats à l’élection présidentielle le 3 mars prochain. Ne tardez pas d’ailleurs à vous inscrire ! 

Avant de clore cette première séquence de travail, France urbaine est ensuite revenue sur les dernières avancées législatives (dont la loi relative à la responsabilité pénale et à la sécurité intérieure ainsi que la décision du Conseil Constitutionnel), et règlementaires ( Circulaire du 11 février 2022 relative aux orientations budgétaires des politiques de prévention de la délinquance et de la radicalisation pour 2022 et décret n° 2022-185 du 15 février 2022 modifiant la classe de la contravention prévue à l’article R. 610-5 du code pénal et instituant de nouvelles contravention).

Une actualité riche pour la commission "Sécurité et prévention"

Dans le reste de l’actualité, les participants à la commission ont été informés des derniers temps forts « sécurité » qui ont marqué l’actualité de l’Association (audition parlementaire sur la médiation sociale avec le député Patrick Vignal le 11 janvier dernier, réunion avec le président du Forum Français de la Sécurité Urbaine et les adhérents le 11 janvier 2022) ou encore sur les activités récentes du groupe de travail des coordonnateurs CLSPD (qui s’est réuni récemment à la fois dans le cadre des Assises de la sécurité mais aussi concernant la stratégie nationale de prévention de la délinquance 2020-2024).

Ces faits, qui s’inscrivent dans un contexte politique en matière de sécurité particulièrement marqué, a permis aux élus et techniciens présents, dans une dernière séquence de travail, de recevoir les représentants de l’Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT), le préfet Pierre Lambert et M. Douhane, chef de projet programme "Sécurité et tranquillité publique", Direction délégué de la politique de la ville. Ces derniers ont alors présenté aux membres de la commission le « guide de la sécurité dans la politique de la ville », qui a pour vocation de présenter les dispositifs généraux et spécifiques déployés pour garantir la sécurité des biens et des personnes vivant dans les quartiers bénéficiaires d'un contrat avec l'Etat. Le guide ayant été réactualisé au vu des dernières avancées législatives (contrat d’engagement républicain, rodéos urbains…), les participants ont pu alors profiter de cette intervention pour témoigner de leurs difficultés liées à la concrétisation projets territoriaux en matière de sécurité et de tranquillité publique.