Share
Education, jeunesse et petite enfance

France urbaine appelle à préparer dès à présent la réouverture des écoles et la période estivale

15/04/2021

Les élus des grandes villes, agglomérations et métropoles appellent l’Etat à préparer dès à présent la réouverture des écoles et l’organisation de la période estivale.

Comme au printemps 2020, les écoles ont fermé le 2 avril dernier sur l’ensemble du territoire national, pour trois semaines, et les collèges ainsi que les lycées pour un mois, a annoncé le président de la République le 31 mars 2021, lors d’une allocution télévisée.

La gestion de ce troisième confinement, qui a entrainé une nouvelle fermeture des écoles, mobilise pleinement les collectivités locales et leurs personnels. Depuis les annonces du Chef de l’Etat, les élus locaux et les collectivités urbaines démontrent chaque jour leur capacité à maintenir ouvertes les écoles et les crèches pour les publics prioritaires.
 
La fermeture des établissements scolaires aurait sans doute pu être mieux anticipée par l’Etat, en coordination avec les territoires. C’était pourtant l’un des enseignements que les élus des grandes villes, agglomérations et métropoles considéraient comme partagé, celui de ne pas gérer la situation dans l’urgence et en « silo » ce qui demandait en amont, dialogue et partenariat.
 
Malgré cela, de nombreuses propositions de France urbaine ont été retenues et sont aujourd’hui considérées comme des évidences par le ministère de l’Education nationale, de la Jeunesse et des Sports. Les agents gérant le maintien du service public, la sécurité ou l’hygiène sont désormais intégrés à la liste des personnels dits prioritaires. Aussi, les maires ont désormais la capacité de solliciter le Préfet quant à l’accueil d’enfants handicapés ou en situation d’« urgence sociale ».
 
France urbaine indique cependant que plusieurs questions demeurent encore sans réponse, à l’instar des tests salivaires ou des grandes difficultés de recrutement auxquelles l’ensemble des territoires urbains sont actuellement confrontés.
 
Enfin, les élus des grandes villes, agglomérations et métropoles appellent l’Etat à préparer dès à présent, en associant les associations d’élus, le déconfinement et l’organisation de la période estivale. Si les enseignements tirés du secteur de la petite-enfance sont positifs et amènent les élus urbains à se féliciter de l’écoute et de la volonté de travail partenarial, la situation est différente pour les écoles maternelles et élémentaires. Il serait inacceptable que les erreurs constatées en mai dernier ou à la rentrée scolaire de septembre 2020, se reproduisent dans les semaines à venir, avec des protocoles inapplicables ou des décisions de fermeture de classes ou d’écoles, s’appliquant sans même en avertir les élus locaux.
 
La commission « Education, jeunesse et petite-enfance » de France urbaine reste pleinement disponible et mobilisée pour échanger avec le Gouvernement, porter la voix des cadres et des agents territoriaux des grands territoires urbains, préparer dès aujourd’hui le déconfinement prochain et travailler conjointement à la préparation d’un été qui s’annonce crucial tant sur le plan sanitaire, logistique que pédagogique.