Share
Les Interconnectés
Numérique et innovation

Forum des Interconnectés : « la belle alliance » dévoile une contribution inédite dans le cadre de l'élection présidentielle

09/03/2022

Le Forum des Interconnectés a été l’occasion de dévoiler les propositions des associations d’élus du bloc local en matière de numérique responsable.

« La belle alliance » : une dynamique inédite

Avec pour thème « Quelle société numérique voulons- nous ? », le Forum des Interconnectés, qui s'est tenus les 2 et 3 mars 2022 à Nantes, a rassemblé pas moins de 850 participants, en présentiel et à distance. Plus de 600 élus et agents de collectivités françaises et francophones se retrouvaient pour échanger entre pairs et avec les acteurs de la médiation numérique, les services de l’État - Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT) et Direction interministérielle du numérique (Dinum) - ainsi que les entreprises et start-up spécialisés sur les enjeux numériques.

A l’initiative des Interconnectés et de son président, Franckie Trichet, adjoint à la ville de Nantes et vice-président de Nantes Métropole en charge du numérique et de l’innovation, les associations d’élus du bloc local (France urbaine, Intercommunalités de France, AMF, APVF, AMRF, Ville de France, AVICCA, Open data France, FNCCR) ont convenu d’une collaboration inédite, visant à interpeller les candidats à l'élection présidentielle et ont produit la contribution « Pour réussir la transformation numérique responsable dans les territoires ».
 
En substance, la contribution rappelle tout un ensemble de valeurs que les collectivités locales portent en matière de politiques numériques : « le projet de société du numérique responsable que nous défendons privilégie une dimension sociale, inclusive, écologique et éthique ». La contribution précise notamment : "Le déploiement du numérique dans l’ensemble des activités humaines et l’urgence climatique impliquent des bouleversements profonds et un impact fort sur la société. Une véritable politique publique responsable doit être définie en matière de numérique. Les acteurs publics doivent en être les garants et les territoires le levier de la reconquête de l’adhésion des citoyens. Nous appelons à une transformation numérique et écologique, durable et concertée, partout, pour tous et vite !"

Accompagner et réguler la « dématérialisation »

Quelques jours après le rapport de la Défenseure des droits, Claire Hédon, qui pointe les inégalités que les politiques de dématérialisation font peser sur des millions de Français, les représentants des associations d’élus du bloc local ont ainsi rappelé que, « si la dématérialisation permet de faciliter l’accès à des démarches ou pièces administratives, elle ne constitue en aucun cas l’alpha et l’omega du service public du XXI° siècle. ».

Il s’agissait alors de porter et renouveler le message politique appelant à réinvestir et reconsolider des services de proximité portés par des agents publics, mieux formés aux outils numériques, et de rappeler qu’un maillage complet du territoire est possible en s’appuyant sur les points d’accueil des mairies et des autres collectivités de proximité qui devraient être les premières Maisons France Services.

20 propositions et 5 priorités

Pour préciser la copie du numérique « responsable » portée conjointement par les collectivités territoriales, la contribution référence 5 grandes priorités, assorties de 20 propositions. Retenons notamment ces quelues propositions :

  • Mettre en place un service universel d’internet qui comprend : la garantie de la durabilité du réseau, la mise en place d’une tarification sociale et la création de coffres-forts numériques souverains pour tous ;

  • Organiser les conditions du débat citoyen sur le numérique – en articulation avec les instances éthiques nationales - afin d’engager la concertation amont sur les évolutions technologiques de rupture et sur leurs impacts sociétaux ;

  • Mettre en place des modes de financement destinés aux collectivités et fléchés sur le déploiement des politiques numériques de long terme ;

  • Développer des filières locales de recyclage, réemploi, réparation des équipements électroniques génératrices d’emplois local sur de nouveaux métiers ;

  • Encourager l’engagement d’intérêt général des entreprises et mettre en place les conditions d’une alliance public - privé sur le respect des règlementations éthiques, l’interopérabilité des technologies, le partage des données.

Et maintenant ?

Cette édition 2022 du Forum des Interconnectés a par ailleurs mis en valeur l’ensemble des priorités portées dans la contribution, à l’occasion de tables-rondes dédiées. Les différents-temps forts ont valu la présence de nombreuses personnalités institutionnelles, à l’instar de Pierre-Louis Rolle, Valérie Peugeot, Henri Verdier, Jacques Priol, Françoise Mercadal-Delasalles, Carlos Moreno, Jacques-François Marchandise, Eddy Hartog, Chantal Jouanno…

La présence en nombre des participants et la mobilisation d’acteurs institutionnels et territoriaux du numérique ont de nouveau démontré la capacité des Interconnectés à pouvoir fédérer autour d’une dynamique commune pour le numérique et les territoires. Partant, il s’agira désormais de reprendre ces prises de positions dans quelques mois, à la faveur d’un nouveau gouvernement et d’une Assemblée nationale renouvelée. L’occasion d’approfondir plusieurs pistes mentionnées dans la contribution, et de faire vivre de manière opérationnelle la nécessaire coopération entre l’Etat et les collectivités territoriales sur le numérique.


Accédez au replay des tables-rondes !