Share
Cohésion territoriale
Alliance des territoires
Santé
Fonction Publique Territoriale

Face à la crise, anticiper avec les métropoles

19/11/2020

Le 16 novembre 2020, les présidents de métropoles ont échangé en visioconférence avec plusieurs membres du Gouvernement sur la gestion de la crise.
 

A la demande du Premier ministre Jean Castex, les présidents de métropoles ont été reçus, le 16 novembre 2020, par Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires, accompagnée de Jean-Michel Blanquer, Ministre de l’Education nationale, de la Jeunesse et des Sports, Amélie de Montchalin, ministre de la Transformation et de la Fonction publiques et Nadia Hai, ministre en charge de la Ville pour échanger sur la gestion de la situation sanitaire. Etaient également présents Pierre de Bousquet de Florian, directeur de cabinet de Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur, et Jérôme Marchand-Arvier, directeur de cabinet d’Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé.
 
Johanna Rolland, Présidente de France urbaine, a réaffirmé la nécessité d’une articulation beaucoup plus étroite avec les métropoles afin qu’elles puissent anticiper au mieux la mise en œuvre des mesures nécessaires à la lutte contre l’épidémie. Les élus ont ainsi unanimement appelé à ce que l’ensemble des scénarios envisagés par le Gouvernement soient partagés avec les métropoles. Plus les différentes stratégies seront discutées en amont, plus leur déploiement sera efficace car anticipé (stratégies de tests antigéniques et préparation de la campagne de vaccination notamment) et accepté par les populations.
 
C’est notamment l’objectif qui avait été assigné aux plans métropolitains de lutte contre la Covid-19 qui, s’ils ont eu le mérite de renforcer le dialogue entre l’Etat, les métropoles et les Agences régionales de santé (ARS), se sont vite heurtés, avec l’amplification de l’épidémie, à des décisions nationales qui, si elles étaient nécessaires et justifiées (couvre-feu, reconfinement…), n’avaient fait l’objet d’aucune discussion préalable Un constat rappelé par les présidents de métropoles présents, qui ont bien souligné de définir en amont ce qui peut être adapté ou non. La Ministre a fait part de la volonté du Gouvernement de s’appuyer sur l’expérience des plans métropolitains pour gérer sur le long terme la crise.
 

Par ailleurs, les élus ont de nouveau alerté les ministres sur les perspectives financières extrêmement préoccupantes pour les collectivités du bloc communal, pourtant aux avant-postes de la relance, et à l’absence de réponses satisfaisantes du Gouvernement à ce stade. Au-delà de la nécessaire restauration de la capacité d’autofinancement des collectivités – principaux investisseurs publics du pays – et du soutien impératif aux autorités organisatrices de la mobilité, les présidents de métropoles ont collectivement alerté la Ministre Jacqueline Gourault sur l’absence de lisibilité et de concertation dans le cadre du Plan de relance, que ce soit dans le cadre de l’élaboration des accords régionaux de relance, des CPER 21-27 et des contrats de relance et de transition écologique.

 
Jacqueline Gourault a tenu à rassurer les élus sur l’existence systématique d’un volet métropolitain dans les futurs Contrats de Plan Etat-Région (CPER) et sur la contractualisation à venir, dans le cadre des Contrats de relance et de transition écologique (CRTE), avec les métropoles au même titre qu’avec les territoires ruraux. Johanna Rolland a toutefois rappelé le rôle spécifique des métropoles et des territoires urbains en matière de développement économique, aux côtés des régions, et la nécessité d’un partenariat spécifique permettant de contractualiser au plus vite au service de la relance du pays.

Ludovic Grousset

Directeur en charge de la Cohésion des territoires, de la réforme territoriale, du Développement économique, de l’ESR et de la Fonction publique territoriale