Share
Europe et international

Découvrez l'étude « L’action internationale des villes : enjeux et perspectives pour les mandats 2020-2026 »

15/06/2021

France urbaine et l'INET présentent leur étude sur les perspectives et enjeux des grandes villes et intercommunalités françaises dans le cadre des mandats 2020-2026.

Pourquoi et comment les grandes villes et intercommunalités françaises investissent-elles le plan international ? Quelle sera la place de l’action internationale au sein des grandes villes et intercommunalités françaises pour le mandat 2020-2026 ? Quelles seront les conséquences de la crise sanitaire sur le niveau d’engagement des villes à l’international ?  

 

Pour mieux comprendre comment les grandes villes et intercommunalités françaises vont se positionner à l’international sur les mandats 2020-2026 et les domaines d’intervention prioritaires, France urbaine et l’Institut national des études territoriales (INET) se sont associés pour conduire une étude inédite sur l’action internationale des villes et leurs groupements.
 
 

Si l’ouverture des villes à l’international n’est pas nouvelle, leur rôle et leur influence sont grandissants et aujourd’hui pleinement reconnus. D’abord perçue comme un outil de dialogue et de réconciliation entre les peuples d’Europe, l’action internationale des villes n’a cessé d’évoluer au cours du XXème siècle, couvrant désormais une multitude de domaines. Les villes françaises ont peu à peu mis en place leurs propres stratégies à l’international, couvrant désormais un spectre d’actions large : jumelages, actions de solidarité, coopérations techniques, urgences humanitaires, diplomatie économique et politiques de rayonnement. Autant de domaines qui nécessitent une bonne compréhension du contexte international dans lequel les villes interagissent et qui appellent à une vision renouvelée tenant compte de la donne internationale, de ses équilibres et de ses mutations permanentes.
 
Le renouvellement des équipes municipales, intercommunales et métropolitaines, couplé aux lourdes conséquences économiques et sociales de la pandémie de Covid-19, offre une occasion unique de réinterroger la manière dont les acteurs français, et notamment les grandes villes et agglomérations, agissent à l’international. 
 

Pour réaliser cette étude, France urbaine et l’INET ont pu compter sur l’appui d’un comité de pilotage composé de représentants du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (MEAE), de l’Agence Française de Développement (AFD), de Cités-Unies France, ainsi que de représentants, élus et techniciens, de la Ville de Dijon, de Grenoble Alpes Métropole et de la Métropole du Grand Nancy.