Share
Economie des territoires

« Dark stores » : France urbaine s’engage

10/02/2022

France urbaine va organiser prochainement des réunions de travail avant d’interpeller officiellement les acteurs publics et privés.

Réunis ce mercredi 9 févier 2022, les membres des commissions « Economie des territoires » et « Tourisme » de France urbaine se sont penchés, à l’initiative de Camille Augey, adjointe au Maire de la Ville de Lyon, sur la question des « dark stores ».

Les dark stores, entrepôts occupant des rez-de-chaussée commerciaux souvent désaffectés et servant de base à des livraisons rapides dans les grands centres urbains se sont multipliés ces derniers mois, provoquant des conflits d’usages avec les riverains ou avec les autres usagers des centres-villes.

Un mouvement général d’ubérisation des centres-villes

Cette expansion rapide est l’une des nouvelles manifestations de la désintermédiation rendue possible par la digitalisation croissante de l’acte d’achat. Après les meublés touristiques, les drives ou la livraison de repas à domicile, les « dark stores » et « dark kitchen » participent d’une « ubérisation » de la ville qui peut, si elle n’est pas concertée et encadrée, provoquer sa dévitalisation voire sa déshumanisation.
 
Les propriétaires privés riverains de ces implantations font aussi état d’une déqualification rapide de leur bien. Les fonds importants levés par les entreprises du secteur laissent pourtant présager d’une occupation rapide et sans régulation.
 
Face à ce phénomène qu’il convient d’encadrer et maîtriser, les territoires urbains concernés ont pris des premières mesures, en activant certaines dispositions des Plans locaux d’urbanisme (PLU) sur les changements de destination ou sur le stationnement. Mais ces initiatives ne se substitueront pas à un débat sur les modes de consommation urbains, sur l’organisation de l’offre commerciale en ville et sur la place que peuvent y occuper ces nouvelles formes de distribution de proximité.

Vers des propositions et une interpellation rapide

Ainsi, France urbaine va organiser prochainement des réunions de travail entre élus des grandes villes, agglomérations et métropoles, puis avec des experts sur cette question avant d’interpeller officiellement les acteurs publics et privés. Preuve de l’engagement de France urbaine, ce sujet sera traité dans la contribution de l’association, qui sera adressée aux candidats à l’élection présidentielle en mars 2022.