Share
1 jour, 1 territoire

Covid-19 : la Ville de Grenoble mobilisée sur tous les fronts

21/03/2020

L'ensemble des services municipaux est mobilisé, depuis plusieurs semaines déjà, pour protéger les Grenobloises et Grenoblois face à l'épidémie de Coronavirus.

La Ville de Grenoble agit au quotidien en lien avec la Métropole, la Préfecture, l'Etat, l'Agence Régionale de Santé, le CHU. La Ville de Grenoble tient à féliciter l'ensemble des agents du service public, mobilisés, solidaires, depuis le premier jour, pour permettre aux habitants de traverser cet épisode dans les meilleures conditions ; personnel soignant, de sécurité, de l'éducation, standardistes, agent-es de l'espace public... La Ville de Grenoble appelle les habitant-es à respecter avec sérieux et sans panique : les gestes barrières, le confinement, et les consignes fixées par le Président. De son côté, la Ville de Grenoble et le CCAS mobilisent leurs 4 000 agent-es.


Plan communal de sauvegarde le 25 février

La Ville de Grenoble a ouvert son Plan Communal de Sauvegarde, une cellule de veille et d'anticipation, dès le 25 février dernier.
Depuis les annonces du président de la République, le maire de Grenoble réuni à de nombreuses reprises l'administration en cellule de crise pour mettre en œuvre localement, et dans les meilleurs délais, ces orientations. Chaque jour les services se mobilisent pour faire le point sur la situation, anticiper les évolutions, ajuster les dispositifs si besoin.

Plan de Continuité d'Activités le 16 mars

Dès 7h30 le 18 mars, le Maire de Grenoble a réuni la cellule de crise à l'Hôtel de Ville pour activer une nouvelle étape de notre mobilisation : le Plan de Continuité d'Activités.
Il s'agit d'assurer le fonctionnement de base du service public, en maintenant la Police, la Propreté Urbaine, l'Etat Civil, les Services d'Hygiène et de Sécurité. L'objectif est clair : permettre au maximum d'agent-es de télétravailler (environ 600 personnes), ou de rester chez eux.

Les équipements publics comme les gymnases, les bibliothèques, les théâtres, les MJC, sont, eux aussi, fermés au public. Ces fermetures peuvent évoluer en fonction de la situation.


Lancement de "Grenoble Voisins Voisines"

Depuis les annonces du Président, plusieurs propositions sont parvenues à la Ville : les boites à Vélo, Cap Berriat, le Théâtre Prémol... Afin de coordonner toutes ces énergies, la Ville de Grenoble a lancé le 18 mars sa plateforme "Grenoble Voisins Voisines". Une plateforme d'entraide entre citoyens et citoyennes, comme c'est déjà le cas à Bordeaux, afin : d'échanger les bons tuyaux et les bons comportements, se faire les alertes, aider dans leur quotidien ses voisins de palier mobilisés par la gestion de la crise dans les hôpitaux ou ailleurs, prendre soin des personnes les plus fragiles aussi en faisant leurs courses ou en leur passant des appels téléphoniques réguliers... La Ville de Grenoble lance d'ailleurs un appel aux couturiers et aux couturières de Grenoble : le CHU a besoin de masques de protection, toutes les données techniques sont publiques en ligne.


Assurer la continuité des solidarités

La Ville va absolument garantir la continuité des solidarités : l'épidémie impacte tout le monde, mais elle touche plus gravement celles et ceux qui sont déjà dans la précarité, celles et ceux qui sont fatigués, fragilisés. Aussi, la Ville reste fidèle à ses valeurs de progrès : les agent-es libéré-es de leur fonction habituelle vont être déployé-es en renfort pour venir en aide aux Grenobloises et aux Grenoblois qui en ont le plus besoin, dans les Ehpad, par exemple pour prendre soin de nos ainés, et depuis chez eux, en téléphonant au fichier de personnes âgées et fragiles, le même qui est activé en période de canicule.

Les associations de solidarité, dont les bénévoles sont eux-aussi contraints au confinement, ferment, ou vont fermer. Les besoins élémentaires comme l'alimentation ou l'hygiène ne pourront bientôt plus être assurés. La Ville a alors décidé de maintenir en activité la cuisine centrale, qui cuisine habituellement pour les cantines scolaires, Ehpad ... pour cuisiner et livrer les repas pour les plus fragiles. Des associations comme le Vinci se sont déjà portées volontaires participer à cette action, et distribuer des repas. L'accès aux douches municipales va être renforcé et restera gratuite.

Le Président Emmanuel Macron a annoncé des solutions prochaines pour mettre à l'abri les plus vulnérables et éviter les situations de propagation du virus. Aujourd'hui encore, malgré les dispositifs d'accueil ouverts pour l'hiver, de nombreuses personnes dorment à la rue, ou dans des lieux de mise à l'abri non prévus pour l'habitation. Ces situations de promiscuité sont propices à la propagation du virus et à ses conséquences désastreuses pour elles du fait de leur vulnérabilité. 

La Ville a interpellé la Préfecture et de la Direction Départementale de la Cohésion Sociale et attend des consignes, elle est prête à soutenir l'État dans l'indispensable prise en charge de ces personnes. Dans les prochains jours, la Ville de Grenoble portera des actions avec les acteurs du territoire contre les violences conjugales. La Ville n'oublie pas les femmes battues, pour qui ce confinement peut devenir un enfer.


Garderies pour les enfants des personnels en charge de la santé et la sécurité

La Ville agira par tous les moyens pour que la crise sanitaire en cours ne se transforme pas en crise sociale. Les garderies pour les enfants des personnels soignants et des garants de notre sécurité collective : les personnels soignants, les policiers, les gendarmes, les pompiers.


Lancement de "Fête comme chez vous"

L'accès à la culture, à la connaissance est essentiel. Alors, la Ville va continuer à innover, dans tous les domaines, pour continuer à assurer la continuité du service public en développant progressivement des services en lignes, ouvert à toutes et tous, pour continuer à faire vivre l'intérêt général dans ces circonstances extraordinaires. Le 18 mars, la Ville de Grenoble a lancé Fête comme chez vous, le 1er festival en ligne, 100% public, 100% gratuit, 100% quotidien, depuis sa page Facebook, grand public, pour faire circuler les œuvres de la Numothèque, les archives des rencontres du Cinéma de Montagne, du Festival de Court Métrage, etc. Des cinémas et des responsables d'évènements culturels vont également participer.

Soutien aux acteurs économiques

Le 13 mars, le maire de Grenoble s'est entretenu avec les chambres consulaires du territoire, la Chambre de Commerce et d'Industrie, la Chambre de Métiers et d'Artisanat.
En lien avec la Métropole, la Ville va aussi prendre des mesures de soutien aux acteurs économiques, qui subissent de plein fouet les conséquences de l'épidémie. La Métropole suspend la taxe de séjour à Grenoble en soutien au secteur de l'hôtellerie. Les droits de voirie de la Métropole et de la ville de Grenoble sont également suspendus jusqu'à nouvel ordre à Grenoble. Seront ainsi exonérés les terrasses des cafés restaurants, les marchés de plein air et toute autre occupation du domaine public.

Le stationnement résidentiel et visiteurs sera gratuit dans la ville jusqu'à la fin des mesures de confinement. Ceci afin de permettre à l'ensemble des personnels mobilisés dans la gestion de la crise de pouvoir se garer gratuitement près de leur lieu de travail ou lors des visites à domicile. La verbalisation continuera de s'appliquer seulement sur le stationnement gênant et très gênant. La Ville maintiendra, cela va de soi, son soutien financier aux organisatrices et organisateurs d'événements annulés dès lors que des dépenses ont été engagées.
Avec la Métropole, la Ville est par ailleurs en lien avec l'ensemble de ses partenaires et notamment l'État et les Chambres consulaires afin de proposer un dispositif simple et accessible aux entreprises qui rencontreraient des difficultés et leur apporter des réponses adaptées.

De telles mesures d'urgence seront complétées au fur et à mesure de l'évolution de la situation.
La Ville, la Métropole, le SMMAG travailleront dans les prochains jours à un plan de relance pour l'économie locale, le commerce, l'artisanat et le tourisme dès la fin de l'épidémie.