Share
Economie des territoires

Comment Paris veut repenser sa logistique urbaine

17/06/2022

Parce que les modes de consommation évoluent et que les flux urbains sont de plus en plus engorgés, la Ville de Paris se dote d'une nouvelle stratégie de logistique urbaine. Avec des objectifs multiples : désengorger le cœur de ville, limiter l'empreinte carbone, favoriser le commerce local et simplifier la vie du consommateur.

La stratégie 2022-2026 de la ville de Paris, en voici les contours :

  • Le foncier et l’immobilier logistique

  • Réorganiser le partage de l’espace public

  • Les conditions de travail des livreurs

  • ​Les nouveaux modèles à inventer pour favoriser l’offre de proximité

  • Le transport des matériaux et déchets de chantiers

  • ​La transition écologique du transport des marchandises

 

Les engagements de la Ville de Paris

L’administration parisienne, via sa commande publique, est un acteur majeur de la logistique urbaine. Structuration d’une chaîne de logistique interne, réduction de l’empreinte carbone et mise en place d’une commande publique responsable sont autant de leviers essentiels pour la transformation de la logistique urbaine parisienne.
 

La logistique urbaine parisienne en chiffres

- 500 000 colis livrés chaque jour à Paris.
- 4,4 millions de livraisons/enlèvements chaque semaine en Île-de-France.
- 51 % des opérations en Île-de-France sont réalisées par les transporteurs, les 49 % restants en compte propre.
- 9000 places de livraison parisiennes.
- ¼ des mouvements de marchandises en Île-de-France ont lieu dans Paris qui n’accueille qu’environ 1 % des surfaces immobilières dédiées à la logistique.
- 30 % des tonnages de matériaux et déchets de chantiers sont transportés par le fleuve.
- 25 % des émissions de CO2 proviendraient du transport de marchandises à Paris.
- Le fret fluvial, c’est 60 % d’émissions de gaz à effet de serre en moins par rapport au transport routier. Si le fluvial est couplé au ferroviaire, cela peut atteindre jusqu’à 90 %.