Share
Transition écologique
Cohésion territoriale
Alliance des territoires

Colloque "Les territoires en transition" : du collectif et de la confiance pour réussir

29/09/2021

"Comment faire de la transition écologique une opportunité de développement et de cohésion pour les territoires ?" était le thème de ce colloque organisé par l'Ademe le 16 septembre dernier.

Le 16 septembre 2021, les échanges, animés par le journalise Mathieu Vidard et le sociologue Jean Viard, grand témoin de l’évènement et auteur de « La révolution que l’on attendait est arrivée » (éditions de l’Aube), se sont articulés autour de trois tables rondes. La première sur la mobilisation des territoires dans la transition écologique autour de cas pratiques, la deuxième sur la question des modalités de financement et la dernière sur des solutions de déploiement.

Bien qu'absente, la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili a tenu à adresser un message rappelant le rôle clé des collectivités territoriales à l’aune du 40ème anniversaire de la décentralisation.

Dans la foulée, le président de l’Ademe Arnaud Leroy a abondé en ce sens, soulignant la responsabilité directe des collectivités pour 15 % des émissions de gaz à effet de serre mais surtout leur capacité d’action sur 50 % de celles-ci, par leurs compétences et les impacts indirects des orientations décidées à l’échelle locale. Il a ensuite évoqué les nouvelles responsabilités des territoires en matière de transition écologique grâce à la loi Climat et Résilience, avant de rappeler quelques-uns des principaux objectifs pour les collectivités comme le zéro artificialisation nette en 2050. L’occasion également de présenter le nouveau label de l’Ademe : « Territoire engagé transition écologique », qui fusionne les anciens labels Cit’ergie et Economie circulaire dans une volonté de rapprocher et de renforcer la complémentarité des démarches en faveur de la transition écologique.

Partenaire de l’évènement, France urbaine était représentée par Nicolas Mayer-Rossignol, maire de Rouen, président de la Métropole Rouen Normandie et co-président de la commission « Transition écologique » de l'association. Il est intervenu lors de la deuxième table ronde intitulée « Moyens d'agir pour les territoires - La transition écologique : une question d'argent ? ». Il a appelé au courage de faire des choix à la hauteur de « l’urgence sans commune mesure » de la situation. L’édile a également plaidé en faveur d’un financement pérenne de la transition écologique via une fiscalité territorialisée et plus incitative pour les collectivités. Il a souligné qu’à cet égard la logique des appels à projets, certes intéressante, induit de fait une forme de concurrence entre les collectivités et ne permet pas la visibilité nécessaire pour engager des projets de transformation sur le long terme.

Au cours des échanges, la nécessité de « changer de modèle » martelée par Arnaud Leroy a dicté le débat. Parmi les pistes du changement évoquées, le volet fiscalité a concentré une grande partie des discussions, notamment sur l’importance d’adapter les moyens de financement aux réalités locales et de donner ainsi plus d’agilité aux territoires. D’autre part, le manque de projets à financer a été pointé du doigt, de même que l’insuffisance de l’accompagnement (expertise et ingénierie), notamment pour les plus petites communes. Côté administrations centrales, on a surtout insisté sur la nécessité de coupler la relance économique à la transition écologique, notamment grâce aux CRTE, dans le cadre d’une République contractuelle basée sur la confiance et la cohésion entre les territoires. En résumé, il n’y aura pas une mais des transitions territoriales, au service du collectif et avec des moyens et des instruments adaptés aux réalités locales.