Share
Culture

Capitale française de la Culture : c'est parti !

08/10/2020

Le ministère de la Culture vient d'officialiser le lancement du label « Capitale française de la Culture ». Les collectivités locales ont jusqu’au 31 décembre pour déposer leur candidature.

On y est ! Très attendu, le lancement du label « Capitale française de la Culture » a été prononcé jeudi 8 octobre par le ministère de la Culture. Le dispositif, fortement soutenu par France urbaine, fait suite à une période de préfiguration, marquée par l’investissement de Bernard Faivre d’Arcier, auteur du rapport « Pour une Capitale Française de la Culture ».
Le label distinguera tous les deux ans le projet culturel d’une commune ou d’un groupement de communes de 20 000 à 200 000 habitants, avec une valorisation attendue en matière de soutien à la création, de transmission artistique et culturelle, de cohésion sociale, de dynamisme économique, etc. Ce titre de Capitale française de la Culture témoigne de la territorialisation de plus en plus forte des politiques culturelles et du positionnement central des collectivités locales pour faire vivre la culture dans les territoires. Les dispositifs mis en place pendant cette crise sanitaire pour sauver les associations et assurer une continuité des projets culturels en sont une bonne illustration. 

Jusqu’au 31 décembre, les collectivités candidates devront répondre à un cahier des charges qui référence des critères d’innovation artistique, d’éducation artistiques et culturelles, de rayonnement et coopération internationale ou encore de tourisme culturel. L’inscription dans la durée, la capacité de mise en œuvre et l’accessibilité à l’égard des personnes handicapées seront également primordiaux dans l’élaboration du dispositif.

L’Etat contribuera financièrement au dispositif, par un abondement d’un million d’euros du ministère de la Culture et de la Caisse des Dépôts. Le nom de la commune ou du groupement labellisé « Capitale française de la culture » pour l’année 2022 sera annoncé fin mars 2021 par la ministre de la Culture.

L’ensemble des informations pratiques (cahier des charges, communiqué de presse, etc.) sont accessibles sur le site internet dédié. France urbaine maintiendra sa mobilisation ces prochains mois pour faciliter les échanges entre le ministère de la Culture, la Réunion des musées nationaux – organisme porteur du dispositif – et les collectivités locales. 
 

Liste des membres du jury pour la désignation de la première Capitale française de la culture 2022, nommés par arrêté de la ministre de la Culture du 8 octobre 2020 :

  • Adel Abdessemed, figure éminente de la scène artistique internationale ;
  • Françoise Benhamou, économiste, professeure à l’université Sorbonne Paris Nord et à Sciences Po Paris, membre du Cercle des Economistes, présidente du Comité relatif à l’honnêteté, à l’indépendance et au pluralisme de l’information et des programmes de Radio France, membre du Comité consultatif des programmes de la chaîne ARTE, membre du Conseil national des ventes volontaires, membre du Conseil scientifique du programme DEMOS (Philharmonie de Paris) ;
  • Fazette Bordage, pionnière de la transformation de sites et bâtiments industriels en lieux d’arts et de cultures hybrides vivants engagés et de la mise en place de réseaux et événements culturels à l’échelle européenne et international ;
  • Bernard Faivre d’Arcier, vice-Président de la Biennale de Lyon, président du Domaine de Chaumont-sur-Loire, de la Compagnie Carolyn Carlson, de la Scène Nationale de Sceaux, et auteur du rapport « Pour une Capitale Française de la Culture » (2018) ;
  • Bénédicte Froidure, directrice de File7 Val d’Europe, salle de concert labellisée « scène de musiques actuelles » (SMAC) à Magny-le-Hongre, responsable de l’antenne Hip Hop Ile-de-France pour les Inouïs du Printemps de Bourges et membre de la Commission « Structuration et développement professionnel » du Centre national de la musique (CNM) ;
  • Hassane Kassi Kouyaté, artiste Burkinabé, directeur des « Francophonies - Des écritures à la scène » à Limoges ;
  • Éléonore de Lacharrière, déléguée générale de la Fondation Culture & Diversité, Fondation d’entreprise de Fimalac, membre du Comité exécutif de Fimalac, membre du Conseil d’administration de la Fondation du Patrimoine et du Musée du Louvre, présidente des Conseils d’administration du Musée Rodin et de l’Ecole nationale supérieures des Beaux-Arts de Paris.