Share
Economie des territoires

Artisanat : France urbaine et CMA France amorcent le dialogue

10/02/2022

France urbaine et la Chambre de métiers et de l'artisanat en France s'entendent sur une volonté commune de renforcement de l'économie de proximité.

Fragile et indispensable, l’économie de services - appelée aussi de proximité - s’appuie en grande partie sur les commerçants et artisans, représentés par les Chambres de métiers et de l’artisanat. La qualité de l’offre de services redevenant un critère majeur d’attractivité pour les territoires, les chambres de métiers et les grandes villes, agglomérations et métropoles partagent une volonté commune de renforcement de cette économie « présentielle », non délocalisable et orientée vers les « boucles » d’économies locales.

A la rencontre d’une nouvelle génération d’élus consulaires

Fédérées au niveau national par la Chambre de métiers et de l'artisanat en France (CMA France), ces organismes consulaires se sont organisés et structurés ces dernières années pour gagner en visibilité, en puissance et en représentativité. Pour répondre aux nombreux défis (transition énergétique, attractivité des métiers, formation, reprise-transmission…), les chambres de métiers et de l'artisanat s’engagent dans un travail de renforcement des liens avec leurs territoires.

De nouvelles coopérations en perspective

C’est dans ce cadre que France urbaine a pu participer à une journée de formation et d’échanges avec les présidentes et présidents de CMA élus ces dernières semaines. Ce fut l’occasion de souligner le potentiel de coopérations entre intercommunalités et chambres de métiers, notamment autour des thématiques suivantes : la mise en réseau des développeurs économiques locaux, au service des artisans et afin de permettre la construction de « parcours » d’accompagnement à la transition écologique et énergétique ; la convergence des énergies et des outils locaux de communication pour « aller vers » les jeunes et les convaincre de s’engager dans les métiers de l’artisanat ; le rôle d’appui majeur que peuvent jouer les CMA dans la revitalisation des centres-villes ou des pôles commerciaux de quartier ; la richesse potentielle des projets d’immobilier d’entreprises permettant l’accueil et le développement d’activités artisanales en tissu urbain, etc…
 
Dans les prochains mois, les échanges entre France urbaine et CMA France se poursuivront, dans l’objectif d’outiller leurs adhérents respectifs en données et orientations susceptibles d’irriguer et de densifier les partenariats locaux.