A la Une
Développement Urbain Durable
19 janvier 2018

« Villes, agriculture et alimentation : expériences françaises », une nouvelle publication de France urbaine

Devant l’enjeu croissant que revêtent l’agriculture urbaine et les politiques alimentaires, les initiatives des collectivités se multiplient. En tant qu’association d’élus des grandes villes, métropoles et grandes intercommunalités, France urbaine a conduit, tout au long de l’année 2017, une réflexion sur le thème de l’agriculture et de l’alimentation.

Réalisée en partenariat avec le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, Vivapolis et la Caisse des dépôts, cette réflexion  a abouti à la réalisation d’une  publication intitulée : «  Villes, agriculture et alimentation : expériences françaises ». Trente collectivités, parmi lesquelles l’ensemble des vingt-deux métropoles, ont pris part à ce travail de recensement des stratégies alimentaires territoriales et des projets les plus innovants dans le domaine de l’agriculture urbaine et péri-urbaine. 

Imprimée en français et en anglais pour une diffusion en France et à l'international, cette publication permet de montrer  la diversité, la richesse et l’originalité des actions conduites dans les grandes villes et métropoles françaises.

A l’origine de ce projet, une multitude de facteurs qui interrogent le système alimentaire actuel et qui poussent à repenser la manière dont nous produisons et consommons, tant à l’échelle internationale que nationale et locale.

En effet, l’urbanisation croissante à l’échelle mondiale ne va pas sans poser un certain nombre de défis, au premier rang desquels celui de l’alimentation d’une population plus nombreuse. Mais au-delà de la seule fonction nourricière des territoires, la question alimentaire fait également écho aux objectifs de durabilité des villes, de santé publique et de réduction des inégalités sociales. Agir sur le système alimentaire d’un territoire nécessite donc de développer une réflexion transversale intégrant les aspects économiques, sociaux, environnementaux, sanitaires, éducatifs, urbanistiques et culturels.

Cette prise de conscience a également des répercussions à l’échelle nationale et locale. Manger mieux et consommer des produits locaux sont, aujourd’hui, des exigences prégnantes des Français, quel que soit le territoire dans lequel ils évoluent. Les initiatives se multiplient et les citoyens réinvestissent les différents champs d’actions et l’ensemble de la chaîne de production, du maraîchage ou de l’élevage à la gestion des déchets.

Conscientes de ces enjeux, les grandes villes et métropoles françaises se réapproprient progressivement la question alimentaire et font de la nature et de l’agriculture de véritables atouts pour contribuer à relever les défis qui se posent à l’échelle nationale et internationale. Cette démarche volontaire des territoires urbains nécessite un renforcement des relations entre les villes et les territoires périurbains et ruraux, dont l’interdépendance est croissante sur la question. L’alliance des territoires apparaît dès lors comme une étape clé de la transition vers un modèle alimentaire et agricole plus durable.

France urbaine est ainsi fière de pouvoir montrer la diversité, la richesse et l’originalité des actions conduites dans les grandes villes et intercommunalités de France, toujours dans une démarche de concertation avec l’ensemble des acteurs. De la création de fermes urbaines à la remise en productions de friches agricoles, en passant par la végétalisation des toits et des murs, le lancement d’un agrobiopole ou l’accompagnement de projets innovants, les collectivités urbaines inscrivent la transition alimentaire et agricole dans l’identité territoriale française.

En valorisant l’excellence de nos cultures alimentaires et culinaires, ces méthodes innovantes et concrètes contribuent au rayonnement de la France, pionnière d’un modèle de transition pour un monde plus durable et solidaire.

Contacts :
Chloé Mathieu
Kader Makhlouf

Date: 
Jeudi, 11 janvier, 2018
Fichier attachéTaille
Fiches en français5.28 Mo
Fiches en anglais5.32 Mo