Transition énergétique

Plus des trois quarts de la population française vit en milieu urbain et consomme plus des trois quarts de l’énergie consommée dans  notre pays. C’est là aussi que se concentrent les populations en proie à la précarité énergétique.  L’énergie se situe désormais au cœur de la problématique du changement climatique qui a fait l’objet de l’accord de Paris en décembre 2015. Conscient de ce que les enjeux en la matière se situent et, en conséquence, doivent se gérer au niveau des territoires, notamment urbains, le gouvernement a fait progresser, via le vote récent de la loi Transition énergétique et croissance verte, la prise en mains par ces derniers des enjeux liés à la définition d’une véritable politique énergétique locale. Mais beaucoup de chemin reste encore à faire. C’est ce à quoi s’emploie France urbaine à travers les réflexions et propositions de sa commission développement durable et transition énergétique et de son groupe de travail technique dédié à l’énergie.

 

Ci-dessous les dernières notes d'actualité sur le sujet :

 

 

Les Assises européennes de la transition énergétique se sont tenues à Bordeaux du 24 au 26 janvier dernier : ce grand rendez-vous annuel des acteurs territoriaux de la transition énergétique est l’occasion de faire le point sur les démarches et expériences innovantes menées par les territoires dans le domaine de la transition énergétique.

Lancé conjointement par le ministère de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer, et le ministère du Logement et de l’Habitat durable, cet appel à projets vise à identifier de nouveaux sites pilotes et aider les élus et les entreprises à réaliser leurs projets innovants.

Sur un modèle original de recherche-action, la session 2016 avait permis de retenir 13 consortiums réunissant collectivités territoriales et entreprises de la croissance verte.

A l’heure de la mise en application dans les territoires des objectifs de l’Accord de Paris sur le climat, l’appel à projets « démonstrateurs industriels de la ville durable » vise à accélérer l’intégration des fonctions urbaines pour une plus grande performance environnementale, économique et sociale (habitat, mobilités, fourniture d’énergie, gestion des déchets, nature en ville...)  en facilitant l’innovation.

Jean-Luc Moudenc, président de France urbaine, maire de Toulouse, président de Toulouse Métropole, et Pascal Canfin, directeur général de WWF France, ont signé, ce 8 décembre, à Toulouse, une convention de partenariat visant à renforcer les échanges entre les territoires urbains, engager des actions communes et partager des prises de position dans le domaine du développement durable et de la transition énergétique.
 
Précisément cette convention prévoit :
 
- la diffusion ou la production d’outils et de travaux sur l’intégration des citoyens et des usagers dans la transition énergétique ;
- des échanges d’expertise et retours d’expériences avec les métropoles, les grandes communautés et les villes centres ou périphériques, membres de France urbaine, et le WWF France ;
- le suivi des engagements pris pour le climat et les initiatives lancées par les collectivités locales à la COP21 ;
- la définition et le portage de positions communes France urbaine – WWF France pour influencer les pouvoirs publics.

Le président de France urbaine, Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse, président de Toulouse Métropole, et Henri Lafontaine, directeur exécutif du Groupe EDF, se sont rencontrés le 29 novembre, à Paris.

Intervenant quelques jours après la Conférence de Marrakech (la COP22 est la 22e conférence des parties de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques). La rencontre a été l’occasion d’échanger sur les enjeux attachés à l’énergie dans les territoires urbains.

Une délégation d’élus de France urbaine conduite par son secrétaire général, André Rossinot, président de la Métropole du Grand Nancy, s’est rendue à Marrakech dans le cadre de la 22e Conférence des Parties de la convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques – COP22 – qui s’est déroulée du 7 au 18 novembre.

Le temps de l’action

Alors que l’accord adopté à Paris en décembre 2015 est entré en vigueur à une vitesse sans précédent  - 109 pays représentant trois quarts des émissions mondiales de gaz à effet de serre l'ayant désormais ratifié - l’édition de Marrakech fut celle de l’action. Retour sur les quatre chantiers prioritaires de la COP22.