Sécurité

La sécurité fait partie de longue date des premières préoccupations des Français. Au-delà du contexte actuel de lutte renforcée contre le terrorisme, les Maires et leurs équipes agissent historiquement en faveur du maintien de l’ordre, de la salubrité et de la tranquillité publics, sur leur territoire.

Evolution des missions de la police municipale en lien avec leur éventuel armement, vidéo-protection, coordination avec les services de police nationale, lutte contre les addictions, prévention de la délinquance et de la radicalisation….autant de sujets abordés par les élus responsables de la sécurité au sein des instances de France urbaine.

 

Ci-dessous les dernières notes d'actualité sur le sujet :

 

 

France urbaine est partie prenante d’une journée, organisée par l’Etat le 24 octobre 2016, destinée à mobiliser tous les acteurs locaux et nationaux et en particulier les maires autour des problématiques de radicalisation.

Cette journée correspond à la 49ème mesure du plan d’action contre la radicalisation et le terrorisme présenté le 9 mai dernier par le Premier ministre. Cette rencontre nationale Etat - collectivités territoriales aura lieu au centre des congrès de la Cité des Sciences et de l’Industrie, à Paris (inscription obligatoire). Elle s’articulera autour de différents ateliers thématiques comme la détection et le signalement, la prise en charge et l’accompagnement, l’action locale partenariale ou encore les expériences européennes.

Jean Luc Moudenc, président de France urbaine, accompagné de François Rebsamen, maire de Dijon, président du Grand Dijon et de Gaël Perdriau, maire de Saint-Etienne, président de Saint-Etienne Métropole, tous deux co-présidents de la commission sécurité de France urbaine, ont tenu le 5 juillet dernier une réunion avec Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur sur les questions de sécurité et de lutte contre la radicalisation dans les grandes villes et grandes agglomérations.
 
Ils ont conclu, à cette occasion, une convention de partenariat pour lutter contre les dérives radicales violentes qui menacent les personnes et la vie commune en société. Cette convention fixe un cadre d’objectifs en matière de formation des élus et des agents des collectivités urbaines, de renforcement des capacités de détection et de prise en charge des cas de radicalisation, et prévoit la mobilisation par France urbaine de ses relais territoriaux.

dans 

Rassemblant le 29 juin une vingtaine de représentants de grandes villes autour de Gäel Perdriau, maire de Saint-Etienne, président de la communauté urbaine Saint-Etienne Métropole et François Rebsamen, maire de Dijon, président de la communauté urbaine du Grand Dijon, elle a porté sur deux problématiques identifiées lors de la précédente réunion du 23 mars qui avait permis de cerner les préoccupations et les attentes des participants en matière de sécurité, de tranquillité et d’ordre public : l’évolution des missions des polices municipales et la gestion de la vie nocturne. Autant de problématiques particulièrement saillantes dans le contexte actuel.