International

Une délégation d’élus de France urbaine conduite par son secrétaire général, André Rossinot, président de la Métropole du Grand Nancy, s’est rendue à Marrakech dans le cadre de la 22e Conférence des Parties de la convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques – COP22 – qui s’est déroulée du 7 au 18 novembre.

Le temps de l’action

Alors que l’accord adopté à Paris en décembre 2015 est entré en vigueur à une vitesse sans précédent  - 109 pays représentant trois quarts des émissions mondiales de gaz à effet de serre l'ayant désormais ratifié - l’édition de Marrakech fut celle de l’action. Retour sur les quatre chantiers prioritaires de la COP22.

dans 

Le Ministère des Affaires Étrangères et du Développement International (MAEDI) lance comme chaque année plusieurs appels à projets en soutien à la coopération  décentralisée.

Dans un communiqué daté du 27 octobre, le MAEDI présente les différentes thématiques des appels à projets qu’il propose pour l’année prochaine. Le Ministère y détaille également un ensemble d’appels à projets bilatéraux qui seront réalisés dans le cadre d’accords  avec des États partenaires.

dans 

Conduite par Jean-Marie Bockel, président de la Communauté d’agglomération de Mulhouse, sénateur et ancien ministre, une délégation de France urbaine s'est rendue à Quito, en Equateur, à la « 3e conférence des Nations-Unies pour le logement et le développement urbain durable ».

Vingt ans après la conférence « Habitat II » organisée à Istanbul, la conférence « Habitat III », qui s’est tenue  du 17 au 20 octobre, avait pour thème « le développement urbain durable : l’avenir de l’urbanisation ? ». Un temps fort d’échanges entre acteurs de la ville sur les enjeux urbains dans un contexte d’augmentation, dans le monde, du nombre de personnes vivant en ville (60% en 2030 et 70% en 2050). Après des mois de négociations, Les Etats se sont accordés sur une feuille de route qui garantit l’émergence d’un modèle de villes innovantes, solidaires et écologiques.

Bien que non contraignant, le nouvel Agenda urbain mondial adopté permettra d’arrêter des actions concrètes et identifiables pour lutter contre les inégalités sociales, enrayer les conséquences du changement climatique tout en garantissant un accès aux services essentiels aux populations urbaines.

Il franchit une étape essentielle dans la reconnaissance du rôle des autorités locales dans la définition et la mise en œuvre de solutions concrètes pour construire un modèle de ville plus durable et solidaire comme précisé dans le préambule de la déclaration.

Après l’accord de Paris pour le Climat en 2015 et l’adoption, en septembre 2015, de l’agenda 2030 pour le développement durable et de son ODD 11 sur la ville (Objectifs de développement durable), celui de Quito s’inscrit à un moment décisif pour l’avenir de la ville dans les vingt prochaines années.

C’est à Beyrouth, à l’invitation du maire nouvellement élu, Jaml Itani, que s’est déroulée, du 28 au 30 septembre 2016, la 28e assemblée générale de l’Association internationale des maires francophones (AIMF), organisation présidée par la maire de Paris, Anne Hidalgo.

Principal rendez-vous des élus locaux francophones, cette assemblée générale réunit chaque année plus d’une centaine de maires et de représentants d’exécutifs locaux venus d’Afrique, d’Asie, d’Europe et d’Amérique du Nord qui ont en commun de partager, au-delà de la langue française, des valeurs de solidarité. Plusieurs grandes villes françaises y étaient représentées, notamment Bordeaux, Marseille, Nantes, Nice et Strasbourg, par son maire, Roland Ries, également président de Cités-Unies France.

Jean-Luc Moudenc, président de France urbaine et Jean-Louis Chaussade, co-président du Comité France Chine, directeur général de Suez Environnement, ont clôturé, mardi 27 septembre 2016, à Paris, la 11e Table ronde des Maires français et chinois, en présence d’une délégation d’élus français et chinois, et d’un invité de marque, le numéro trois de la République Populaire de Chine, Zhang Deqijang, président de l'Assemblée nationale populaire chinoise, en visite officielle en France. Les travaux, qui avaient débutés la veille à Toulouse, ont mis en valeur l’importance des coopérations entre les différents acteurs économiques du territoire et les échanges franco-chinois pour favoriser notamment les nouvelles formes de mobilité.