International

Pour soutenir l’action internationale des collectivités territoriales, le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères diffuse régulièrement des appels à projets en soutien à la coopération décentralisée.

Ouverture de la troisième tranche de l’appel à projets en soutien à la coopération décentralisée franco-libanaise 2018

La rencontre organisée dans les locaux de France urbaine le 23 novembre entre élus français et libanais fut l’occasion de mettre l’accent sur l’importance des projets de coopération en soutien aux collectivités libanaises. La création d’un fonds d’appui spécifique va d’ailleurs dans le sens d’un renforcement des relations franco-libanaises. Dans ce cadre, Le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, le Ministère de l’intérieur libanais lancent la 3ème tranche de l’appel à projets triennal dans le cadre du dispositif conjoint spécifique à la coopération décentralisée franco-libanaise, afin de soutenir les projets des collectivités françaises et libanaises visant au renforcement des capacités à la gouvernance territoriale.

La troisième tranche de l’appel à projets sera ouverte du 8 décembre 2017 au 10 mars 2018 minuit pour la France et le Liban.

La convention de partenariat qui unit le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères et France urbaine place le renforcement des relations franco-libanaises parmi les priorités de travail de France urbaine. Dans ce cadre, une délégation d’une vingtaine d’élus et de représentants du ministère libanais de l’Environnement conduite par Cités Unies Liban/Bureau Technique des Villes Libanaises a été accueillie, le 23 novembre 2017, par André Rossinot, président de la métropole de Nancy et secrétaire général de France urbaine, pour une matinée d’échanges et de travail.   

Au-delà des relations historiques et culturelles qui unissent nos deux pays, comme en témoigne notamment le dynamisme des coopérations décentralisées entre la France et le Liban, cette rencontre fut d’abord l’occasion de réaffirmer le soutien et l’attachement des élus locaux français au Liban alors que le pays traverse une crise politique majeure. 

Retour sur le principaux temps forts de la rencontre.

Deux ans après l’accord historique de Paris par lequel 195 Etats se sont engagés à rester sous les 2°C de hausse de la température, c’est à Bonn, en Allemagne, que s’est déroulée la 23e conférence de l'Organisation des Nations Unies (ONU) sur les changements climatiques (COP23), du 6 au 17 novembre 2017. Durant deux semaines, les représentants de 200 pays se sont retrouvés afin d’avancer sur le projet de la lutte contre le réchauffement climatique ainsi que pour faire le point sur les engagements pris par les Etats. Un sommet d’envergure auquel France urbaine a participé.

Retour sur les principaux temps forts.   

Les enjeux climatiques et politiques de la COP23

« Notre demande collective au monde est qu'il maintienne le cap fixé à Paris », a  annoncé le Premier ministre fidjien et président de la COP, Frank Bainimarama, en ouverture de la COP23. Un appel d’autant plus légitime que le petit État insulaire est directement impacté par le réchauffement climatique.

France urbaine est régulièrement sollicitée pour partager les conclusions auxquelles étaient parvenues les 21 territoires qui ont contribué à l’écriture de « les villes intelligentes : expériences françaises ». Cette publication, élaborée dans sa première version en novembre 2015, avait pour pour objectif de recenser et valoriser les expériences concrètes développées par les territoires adhérents de France urbaine et leurs partenaires, à l’occasion du Smart City Expo World Congress (SCEWC) de Barcelone, le principal salon mondial dans le domaine des villes intelligentes.

A cette occasion, France urbaine, appuyée par les Interconnectés, Vivapolis et le Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères, avait collationné les stratégies smart city des villes ainsi que des illustrations de ces stratégies développées avec des entreprises et des start-ups installées localement, au sein d’une publication réalisée en français et en anglais, et disponible sur le site de France urbaine.

dans 

Rendez-vous incontournable des acteurs de la coopération décentralisée franco-malgache, la nouvelle édition des Assises de la coopération décentralisée se tiendra à Antananarivo du 24 au 26 octobre 2017. Elle fait suite aux Assises de 2006 qui avaient réuni plus de 350 participants de France et de Madagascar sur trois jours.