Europe
dans 

Alors que la Commission européenne a publié, au mois de mai, ses propositions financières et règlementaires sur l’avenir de la politique de cohésion pour la période 2021-2027, le gouvernement français a fait le choix, une année avant les élections européennes, de placer les thèmes de l’Europe et de la cohésion au cœur de la Conférence Nationale des territoires qui s’est tenue, le 12 juillet, autour du premier Ministre Edouard Philippe sur le thème « Europe, cohésion et Territoires ». 

Une quarantaine de participants, dont de nombreux élus, ont répondu à l’invitation du pôle Joubert pour venir échanger avec les représentants de la Commission européenne, le 3 juillet 2018, sur l’avenir de la politique de cohésion et sa dimension urbaine.

Suite à la publication, le 2 mai 2018, du projet de cadre financier pluriannuel et le 29 mai de la proposition du règlement commun, la Commission européenne a initié la phase de préparation de la prochaine période de programmation 2021-2027. Ces éléments vont, désormais, faire l’objet d’âpres négociations, à la fois en interne de la Commission, entre Etats membres et à l’intérieur de chaque Etat membre. L’objectif affiché reste une adoption définitive en 2019, afin d’assurer une transition entre l’actuelle et la future programmation sans discontinuité.

Suite à la publication, le 2 mai 2018, du projet de cadre financier pluriannuel et le 29 mai de la proposition du règlement commun, la Commission européenne a initié la phase de préparation de la prochaine période de programmation 2021-2027. Ces éléments vont, désormais, faire l’objet d’âpres négociations, à la fois au sein de la Commission, entre Etats membres et à l’intérieur de chaque Etat membre. L’objectif affiché reste une adoption définitive en 2019, afin d’assurer une transition entre l’actuelle et la future programmation sans discontinuité.

A l’heure où l’avenir de la politique européenne de cohésion reste incertain, il est plus que jamais nécessaire de rappeler l’importance, pour nos territoires, de bénéficier des fonds européens. La publication des premiers règlements européens, au printemps, permettra de savoir quel scenario sera retenu et si les territoires français pourront, dans leur ensemble, continuer à bénéficier d’une politique dont l’enveloppe s’est élevée, pour le période 2014-2020, à 27 milliards d’euros pour la France. L’occasion pour les présidents de France urbaine et de l’AdCF de rappeler, dans une tribune parue sur le site des Echos l’importance de maintenir une politique de cohésion ambitieuse au bénéfice de tous les territoires.

Prix pour l'innovation sociale

 

La population de l'Union européenne vieillit. Il y aura 75 millions de personnes de plus de 65 ans en Europe en 2020 et 88 millions en 2030. La proportion de personnes âgées de 65 ans et plus devrait passer de 17,5% en 2010 à 29,5% en 2060 dans l'UE-27.